Séminaire "Migrations, citoyenneté et frontières administratives : le cas italien", de septembre à décembre 2022

Ciclo di incontri

Programme complet de séminaire
Period : Époque contemporaine

Rome et Bologne

From 09/30/2022 at 16 h 00 to 12/13/2022 at 18 h 00

Séminaire annuel 2022-2023.
Programme des séances de septembre à décembre 2022
Org. : École française de Rome – Section des époques moderne et contemporaine
In partnership with Università Roma Tre – Dipartimento di Giurisprudenza e Legal clinic ; Università di Bologna – Dipartimento di Scienze politiche e sociali
Free entrance

Séminaire

Migrations, citoyenneté et frontières administratives: le cas italien

 

L’Italie est généralement considérée comme un pays où l’idée de “nation” est tardive, faible et problématique, et où l’immigration est un phénomène récent et gouverné dans l’urgence. Les études comparatives sur les modèles nationaux d’intégration des étrangers et sur la construction du national ont tendance à exclure le cas italien. Pourtant, l’Italie est aujourd’hui le deuxième pays de l’Union européenne en termes de nombre annuel de nouvelles acquisitions de citoyenneté, et le passeport italien est à la deuxième place du classement des plus “puissants” en termes de mobilité mondiale. Par ailleurs, la loi sur la nationalité italienne est l’une des plus restrictives d’Europe à l’égard des étrangers immigrés et de leurs descendants, mais elle est en même temps l’une des plus généreuses au monde à l’égard des descendants d’émigrés à l’étranger : en vertu de cela et de l’ampleur historique et géographique de la diaspora italienne, on estime que plus de soixante millions de personnes dans le monde sont italiennes et en droit de demander que leur statut juridique de citoyens soit reconnu. Cette spécificité représente un premier découplage - vers l’extérieur - entre territoire, citoyenneté et appartenance, renforcé par le fait que les Italiens à l’étranger jouissent du droit de vote, sans déplacement, aux élections législatives. L’institution juridico-administrative de la résidence (residenza), liée à l’exercice de divers droits sociaux mais aussi politiques dès lors qu’elle détermine l’inscription sur les listes électorales et le lieu d’exercice du droit de vote, en représente un second, cette fois vers l’intérieur. Consulats et registres de la population résidente représentent ainsi des frontières administratives situées au-delà et en deçà des frontières territoriales de l’État italien.

À partir de ces deux spécificités, et de leur rapport avec les mobilités tant internes qu’internationales, ce séminaire entend analyser et utiliser le cas italien pour contribuer à la compréhension des transformations de la citoyenneté – nationales, transnationales et infranationales - aujourd’hui. Il le fait en ouvrant des perspectives de dialogue entre périodes historiques - l’Italie libérale, l’après-guerre, la période coloniale, l’actualité - et entre disciplines et approches de recherche différentes - ethnographie, archives, histoire orale, entretiens - mais aussi en laissant place à la réflexion sur le rôle des acteurs de la société civile et à la comparaison avec d’autres contextes nationaux.

Participation :

Le séminaire sera une occasion de dialogue à partir de travaux de recherche effectués ou en cours : la participation active de chercheur.es de tous niveaux est bienvenue. La langue de travail sera l’italien, avec des usages ponctuels de l’anglais ou du français. Les séances auront lieu pour la plupart à Rome, ou à Bologne, au courant de l’année 2022-2023.

L'accès aux séances est libre, pour des raisons d'organisation nous vous prions de signaler votre présence à l'adresse mail daniela.trucco(at)efrome.fr.

Organisation :

Le séminaire est organisé par Daniela Trucco (École française de Rome), Enrico Gargiulo (Università di Bologna), Carlo Caprioglio (Università Roma Tre), Lucie Bargel (Université Côte d’Azur et École française de Rome).

 

Programme des séances 2022 :

Vendredi 30 septembre 2022, Rome

ÉCOLE FRANÇAISE DE ROME (PIAZZA NAVONA 62, Salle de séminaire)

Penser la citoyenneté en deçà et au delà de la “nation”

  • Key-speaker: Patricia Mindus (Uppsala Universitet).

Table ronde introductive.

 

Mardi 2 novembre 2022, Bologne

UNIVERSITÀ DI BOLOGNA (DIPARTIMENTO DI SCIENZE POLITICHE E SOCIALI)

Disciplinare gli individui, dare forma alla popolazione: la burocrazia come campo di tensioni e conflitti

Introduction et discussion de Federica Infantino (Migration Policy Centre) et Lucie Bargel (Université Côte d’Azur – IUF, École française de Rome)

  • Vincent Dubois (U. Strasbourg) : “Le classi popolari di fronte alla pubblica amministrazione”
  • Enrico Gargiulo (U. Bologna) : “Dare forma alla popolazione. L’anagrafe tra riconoscimento, selezione e disciplinamento”

 

Mardi 13 décembre 2022, Rome

ÉCOLE FRANÇAISE DE ROME (PIAZZA NAVONA 62, Salle de séminaire)

Devenir Italien en Italie : l’étude des naturalisations dans le passé et aujourd’hui

Introduction et discussion de Daniela Trucco (École française de Rome)

  • Sabina Donati (Fondation Pierre du Bois): “Naturalizzazioni nella storia, il caso italiano tra 1865 e 1925”
  • Federica Remiddi (studio legale Antartide): “Pratica forense e contenzioso strategico nell’ambito della legge sulla cittadinanza”

 

Martedì 7 febbraio 2023, Roma

ÉCOLE FRANÇAISE DE ROME (PIAZZA NAVONA 62, Salle de séminaire)

Diventare italiani fuori dall'Italia? Passato e presente della cittadinanza iure sanguinis

 

 

Les séances débutent à 16 heures, sauf précision ultérieure.

 

Thématiques des séances successives :
  • Pour une histoire des politiques migratoire et de la nationalité italiennes
  • La nationalité italienne en contexte colonial
  • Les défis de la citoyenneté entre (extra)territorialité et intersectionnalité
Contact : daniela.trucco@efrome.it
Categories : La recherche Séminaires
Published on 07/20/2022 - Last update on 12/01/2022
p
a
r
t
a
g
e
r