Thibault Bechini

thibault.bechini(at)efrome.it
Membre
Section Époques moderne et contemporaine
Docteur en histoire de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (2020)
Agrégation externe d’histoire (2013)
Ancien élève de l’École normale supérieure de Lyon (2009-2014)
Fellow de l'Institut Convergences Migrations (depuis 2018)
Lauréat de la bourse Walter-Zellidja (Institut de France) pour l'année 2019-2020
Aree di ricerca
  • Histoire économique et sociale du long XIXe siècle
  • Histoire des migrations (Europe méridionale, Amériques)
  • Histoire du droit (juridictions civiles ; droit international privé)
  • Histoire des appareils diplomatiques et consulaires (personnels ; usagers ; lieux ; ressources)
  • Histoire du travail, des petites industries et du changement technique
  • Histoire urbaine
Progetti di ricerca

Doctorat

« Des villes migrantes : Marseille, Buenos Aires. Construire et habiter les périphéries urbaines au temps des migrations italiennes (1860-1914) », sous la direction d'Annick Lempérière, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (CRALMI/UMR 8168 Mondes Américains), soutenue le 18 novembre 2020.

Prix de thèse obtenus (2021) : prix de la Société française d'histoire urbaine ; prix d'Histoire sociale Mattei Dogan ; prix de la Fondation des travaux historiques et scientifiques.

Ce travail met en lumière la contribution des migrants italiens à la transformation des marges urbaines de deux grands ports d'immigration. L'approche comparée permet d'observer l'inscription territoriale de la présence étrangère dans deux villes qui, au début des années 1870, accueillent les plus importants effectifs de population italienne hors d'Italie. Grâce à un riche corpus d'archives argentines, françaises et italiennes (minutes des tribunaux civils, rapports consulaires, recensements, registres notariés), la thèse étudie la manière dont les migrants italiens s'adaptent aux marchés locaux du travail et se spécialisent dans certains segments de l'industrie du bâtiment. Dans une optique transnationale, l'enquête se montre attentive aux connexions entre les deux villes (circulations de techniques, de matériaux, de capitaux) et propose une histoire de la mondialisation au ras des pratiques de construction et des manières d'habiter.

 

Projet de recherche post-doctoral

« Migrations, familles et patrimoines italiens : hériter et administrer ses biens par-delà les frontières au tournant des XIXe et XXe siècles »

Les migrations italiennes des années 1890 et 1900 s'accompagnent de la circulation croissante des capitaux privés à l'échelle mondiale. Mon projet s'articule autour de deux problèmes, celui des successions des Italiens morts à l'étranger et celui des stratégies que les migrants italiens déploient pour continuer à gérer, depuis l'étranger, les biens dont ils sont propriétaires en Italie. Si les chemins empruntés par l'épargne des migrants ont fait l'objet de nombreux travaux, les mécanismes des successions ouvertes à l'étranger et rapatriées en Italie restent à explorer. De même, on sait peu de choses des pratiques administratives et judiciaires qui permettent aux migrants de continuer à faire valoir leurs droits sur les biens qu'ils possèdent en Italie. À travers l'exemple de la Toscane (province de Florence) des années 1890 et 1900, mon projet met en lumière les effets locaux des successions reçues de l'étranger. Dans le même temps, il étudie les formes de solidarités et de conflits que les questions patrimoniales font naître au sein des familles des migrants. Sous ces différents rapports, ma recherche est une contribution à l'histoire des projets migratoires, individuels et familiaux, au tournant des XIXe et XXe siècles.

 

Participation à des projets et collaborations scientifiques

  • Chercheur associé au Centre d'histoire sociale des mondes contemporains (CHS, UMR 8058)
  • Co-porteur du projet « Patrimoines et mobilités au XIXe siècle » (PATMOB) financé par l'Institut Convergences Migrations (2021-2023)
  • Membre du réseau thématique de recherche « Habitants, mobilités et transformation urbaine (Méditerranée, XVe-XXIe siècles) » soutenu par l'EFR (2022-2024) 
  • Membre du projet « Petites industries, travail des femmes et diversité des chemins de l'industrialisation dans l'Europe méditerranéenne, milieu du XIXe-milieu du XXe siècle » (contrat quinquennal de l'École française d'Athènes, 2022-2026)

 

 

Pubblicazioni

Choix de publications récentes :

  • « Urbanisation et requêtes judiciaires. Usages et effets de la ʻʻcomplainte possessoireʼʼ dans les marges marseillaises au tournant des XIXe et XXe siècles »L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], n°28, 2023
  • « Construire l'espace urbain de la diaspora. Les Italiens dans l'Ouest de Buenos Aires (années 1850-1880) », Histoire Urbaine, n°64, 2022, p. 53-72.
  • "A Paper Trail: Italian Migrants in Marseille and Buenos Aires (1860-1914)", dans C. Brice, M. Martini, C. Regnard, S. Mourlane (dir.), Italianness and Migration from the Risorgimento to the 1960s, Cham, Palgrave Macmillan, 2022, p. 199-206.
  • « Mutations urbaines et nouvelles maisons consulaires : les consulats généraux d'Italie à Marseille et à Buenos Aires (années 1860) », dans M. Grenet (dir.), La maison consulaire. Espaces, fonctions et usagers, XVIe-XXIe siècle, Aix-en-Provence, Presses Universitaires de Provence, 2021, p. 175-189.
  • « Recourir aux services consulaires italiens : une démarche entre expérience nationalisante et stratégie individuelle. Marseille, 1861-1922 », dans M. Aglietti, M. Grenet, F. Jesné (dir.), Consoli e consolati italiani dagli Stati preunitari al fascismo (1802-1945), Rome, Collection de l'École française de Rome, 2020, p. 189-208.

Publications déposées en archives ouvertes sur HAL

Publications à destination du grand public ci-dessous (rubrique "Valorisation de la recherche")

Data d'arrivo 01/09/2022
Vedi anche

Expérience d’enseignement :

  • ATER en histoire contemporaine à l'Université de Lille, IUT B de Tourcoing (2021-2022)
  • ATER en histoire contemporaine à l'Université Paul-Valéry Montpellier 3 (2020-2021)
  • ATER en histoire contemporaine à l'Université Côte d'Azur (2018-2019)
  • ATER en histoire contemporaine à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (2017-2018)
  • Doctorant contractuel avec mission d'enseignement, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (2014-2017)

Valorisation de la recherche :

  • Thibault Bechini, « Marseille, "ville migrante". Urbanisation des quartiers Est et présence italienne (XIXe-XXe siècles) », Métropolitiques, 10 octobre 2022
  • Thibault Bechini, « Empreintes de Marseille migrante (XIXe-XXe siècle) », Encyclopédie d'histoire numérique de l'Europe, 23 juin 2020
  • Rendez-vous de l'histoire de Blois, édition 2022 « La Mer » : participation à la table-ronde « Traverser l'Atlantique. Passagers, navires et compagnies, XIXe-XXe siècles »
  • Rendez-vous de l'histoire de Blois, édition 2021 « Le Travail » : « Migrations italiennes et métiers du bâtiment », table-ronde « Circuits migratoires et filières professionnelles »
  • Rendez-vous de l'histoire de Blois, édition 2019 « L'Italie » : « La diaspora italienne : objet d'histoire comparée et transnationale », table-ronde « Penser l'histoire par l'Italie »

 

Actualité des membres et autres personnels scientifiques

p
a
r
t
a
g
e
r