Travailler à domicile : des chambrelans au télétravail / Lavorare a domicilio : dai chambrelans al telelavoro

Categoria : La recherche
Luogo e data :

École française de Rome, Piazza Navona, 62

Dal 05/07/2019 al 06/07/2019

Journées d’études/Giornata di studio

Les journées d’études constituent le premier séminaire commun entre la Società Italiana di Storia del LAVoro (SISLAV) et l’Association française d’histoire des mondes du travail (AFHMT), avec le soutien de l’École française de Rome. Elles seront consacrées au travail à domicile et par travail « à domicile », nous entendons un travail confié aux travailleuses et travailleurs, sur commission ou directement, par des tiers et qui se déroule en grande partie dans un lieu où le travailleur lui-même vit. En ce sens, le travail à domicile se différencie du travail « domestique » qui est au contraire effectué dans la maison de celui/celle qui donne le travail ou du travail non rémunéré dans le cadre de la maisonnée que nous ne prendront pas en compte ici

Si l’utilisation des instruments télématiques est une nouveauté du XXe siècle, certains des problèmes liés à l’organisation du travail, au contrôle sur celui-ci, aux figures concernées et aux retombées en terme de rémunération et d’occupation ont une longue durée historique et rappellent les formes de travail à domicile qui ont caractérisé les économies européennes et extra-européennes au moins depuis le Moyen Âge. Au cours de ces journées, il sera question d’identifier les raisons de l’utilisation du travail à domicile, de se questionner sur les conséquences sur la vie quotidienne à la maison et sur la façon de contrôler ce type particulier de travail.

 

Queste giornate costituiscono il primo seminario comune della Società Italiana di Storia del LAVoro (SISLAV) e dell’Association française d’histoire des mondes du travail (AFHMT), con il sostegno dell’ÉfR Le giornate di studi saranno consacrati al lavoro a domicilio, un lavoro affidato (non solo su commissione, ma anche in forma diretta) da terzi e che è svolto in larga parte in un luogo nel quale il lavoratore stesso vive o del quale ha disponibilità. In questo senso il lavoro a domicilio si differenzia dal lavoro “domestico” che è invece svolto direttamente nella casa di colui che affida il lavoro.

Se l’utilizzo degli strumenti telematici è ovviamente una novità nel panorama attuale, alcuni dei problemi legati all’organizzazione del lavoro, al controllo sul lavoro, alle figure coinvolte e alle ricadute in termini di remunerazione e occupazione hanno certamente una lunga durata storica che richiama le forme di lavoro « a domicilio » che ha caratterizzato le economie europee ed extraeuropee quantomeno fin dal basso-medioevo.

 

 

Organisation en collaboration avec : Association française d'histoire des mondes du travail, Società italiana di storia del lavoro, Laboratoire Analyse Comparée des Pouvoirs (Université Paris-Est Marne-la-Vallée)

 

Illustration: Une ouvrière travaillant à la confection de boîtes à domicile, Valréas début du XXe siècle

 

Télécharger le programme/scaricare il programma

p
a
r
t
a
g
e
r