Atelier doctoral Nature et fiction

Categoria : Formations Appels à candidatures
Atelier doctoral Nature et fiction
21-26 février 2022, École française de Rome

L'École française de Rome, en collaboration avec le Centre interuniversitaire d'histoire et d'archéologie médiévales, le LIER-Fonds Yan Thomas et le Département de droit de l'Université "Roma Tre", organise un séminaire d'études doctorales à Rome du 21 au 26 février 2022. Le thème de cette édition est « Fiction et nature ».


Depuis des décennies, la psychologie de l'évolution a identifié les fictions comme une étape nécessaire du développement de l'enfance. La capacité à feindre est tellement ancrée dans l'être humain qu'une pathologie est suspectée si elle n'apparaît pas dans les premières années de la vie. Il n'est donc pas surprenant que le déni de réalité et le recours à la fiction aient été pratiqués depuis l'âge archaïque et aient été observés dans toutes les expressions de la vie associée : la famille, la communauté, les institutions ont eu recours, dans tous les contextes culturels, à des fictions dans le domaine du langage, de l'économie, de la politique, du droit et dans de nombreux autres secteurs. L'analyse historico-culturelle de ces expériences nous permet d'étudier, à travers le rapport établi avec la fiction dans des contextes spécifiques, des traits fondamentaux de l'histoire de la pensée et des valeurs des sociétés passées. La fiction avait des significations différentes selon les contextes culturels, tout comme ses applications concrètes étaient différentes. Avec la fin du monde antique et la valeur transcendante attribuée à la nature, une tension a commencé à émerger dans l'expérience chrétienne sur de nombreux fronts entre l'attitude désenchantée de la culture païenne envers la réalité et la nature, et la résistance de la pensée chrétienne à un bouleversement de l'existant et à la manipulation des lois de la Création données par Dieu. L'absorption de la culture classique dans la philosophie, la théologie, le droit, l'art et la littérature médiévaux, et la transmission de cet héritage à l'âge moderne, ont maintenu vivantes des contradictions insolubles qui, au fil des siècles, ont opéré comme un extraordinaire générateur de créativité dans la culture occidentale.


La frontière entre le pouvoir créatif de l'artifice et le risque de contrefaçon, en d'autres termes entre un sens positif et un sens négatif de la fiction, sera au centre de l'Atelier, qui vise à valoriser les recherches des jeunes chercheurs dans ce domaine. L'Atelier est ouvert aux participants ayant une formation en sciences humaines, en sciences sociales et en droit, afin de stimuler ceux qui viennent d'études historiques, sociologiques, juridiques, politiques, littéraires, artistiques, anthropologiques et philosophiques à réfléchir sur la fiction, sur le sens de la nature, sur les antinomies fiction/nature et fiction/réalité dans le contexte de leur recherche doctorale.


Le séminaire doctoral se déroulera de la manière suivante : les quatre premières séances de la matinée seront animées par un ou deux conférenciers et un discutant qui examineront les thèmes de la semaine, tandis que les séances de l'après-midi seront consacrées à la présentation des travaux des doctorant-e-s, environ trois pour chaque jour (20 minutes pour chaque présentation).
Les présentations seront discutées par les conférenciers et suivies d'un débat général. Les présentations doivent être rédigées dans l'une des trois langues acceptées par l'Atelier : italien, français ou anglais.


L'École française de Rome offre 10 bourses à de jeunes chercheurs-ses (doctorant-e-s et post-docs de l'Union européenne et d'autres pays) dont le travail est susceptible de croiser les thèmes et problèmes au coeur du séminaire. Les bourses couvrent uniquement les frais de séjour à Rome, les frais de voyage étant à la charge des participants.

Le Comité scientifique se réserve le droit d'accueillir comme auditeurs d'autres participants intéressés par les travaux, qui prendront en charge leurs propres frais d'hébergement. Les candidats seront sélectionnés sur la base de leur projet. Les lauréats seront informés de l'attribution de la bourse au plus tard le 22 décembre 2021. Ils devront ensuite fournir, avant le 30 janvier 2022, les documents suivants:

  • un texte d'environ 10 pages, dans l'une des langues suivantes : italien, français, anglais, espagnol, allemand ;
  • un résumé d'au moins 3 pages dans une langue différente de celle choisie pour la présentation orale, à choisir parmi : italien, anglais et français.

Les projets seront commentés, avant la discussion générale, par un expert. Les meilleures soumissions pourront être proposées au comité de rédaction de la revue de l'École, les Mélanges de l'École française de Rome. Les personnes admises seront tenues d'assister assidûment aux sessions de travail.
Obligation de présenter le PASS SANITAIRE et de porter un masque.

Candidater

Les candidats doivent envoyer leur demande par courrier électronique, au plus tard le 15 décembre 2021, à l'adresse suivante : secrma(at)efrome.it

un dossier composé de :

  • une lettre de motivation ;
  • un bref curriculum vitae détaillant les compétences linguistiques et les publications éventuelles ;
  • un résumé du projet (2 pages, 6000 caractères environ) ;
  • une lettre d'introduction.
     

Comité scientifique :

Emanuele Conte (Università degli Studi “Roma Tre”)

Sara Menzinger (Università degli Studi “Roma Tre”)

Paolo Napoli (École des hautes études en sciences sociales, LIER-FYT)

Otto Pfersmann (École des hautes études en sciences sociales, LIER-FYT)

Pierre Savy (École française de Rome)

Julien Théry (Université Lumière de LyonCiham)
 

Contacts :
École française de Rome
Pierre Savy, Directeur des études médiévales
Grazia Perrino, Assistante scientifique des études médiévales

Piazza Farnese, 67 - 00186 Roma
Tel. (+39) 06 68 60 12 48
secrma(at)efrome.it

 

Télécharger l'appel →

Scaricare il bando →

Download application →

p
a
r
t
a
g
e
r