Projet ANR PSCHEET Pestes et sociétés humaines : émergence, évolution et transformations bio-culturelles (2020-2024)

Michiel Sweerts, Plague in an Ancient City, c. 1652-1654 (LACMA, de Wikimedia Commons, public domain)

Categoria : Chercheurs accueillis Centre Jean Bérard La recherche Archéologie
Nouveau projet de recherche financé par l'ANR porté par Dominique Castex, UMR 5199 PACEA, Bordeaux

Projet ANR-19-CE27-0012

Depuis une vingtaine d’années l’histoire des épidémies s’est enrichie grâce à la découverte de sépultures qui, de par leurs spécificités (inhumations simultanées de plusieurs individus), témoignent de l’histoire des maladies infectieuses. Des recherches interdisciplinaires ont alors conduit à un renouvellement complet des connaissances sur les épidémies médiévales et modernes.

Fort de ces acquis, ce programme porte sur la première pandémie de peste (dite peste justinienne) et sur les « pestes » antiques. Il se fonde sur l’exploitation de documents archéologiques inédits, essentiellement issus de pays d’Europe, et vise deux objectifs principaux. Le premier est d’identifier l’itinéraire et de comprendre la diffusion de ces épidémies. Un second objectif est d’évaluer et de discuter l’impact biologique, social et culturel de ces maladies.

Ce projet mené au niveau européen, sur une chronologie de six siècles et sur une aire culturelle large, pouvant même s’ouvrir à deux autres continents, représente un potentiel inestimable pour déboucher non seulement sur une vision renouvelée de la diffusion de la peste, de son impact et de son évolution sur le temps long mais aussi donner lieu à des comparaisons avec les pestes plus tardives actuellement mieux documentées. Il permettra également d’enrichir les connaissances sur les usages funéraires lors de mortalité exceptionnelle. Enfin un véritable défi est constitué par la détection des pathogènes pour les crises de mortalité antique et les potentiels liens entre ces différentes épidémies. 

Membres du projet

Porteur du projet

  • Dominique Castex, UMR 5199 PACEA, Bordeaux

Partenaires

  • Benoît Rossignol, Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne et UMR 8210 ANHIMA
  • Nicolas Laubry, École française de Rome
  • Johannes Krause, Max Planck Institute de Jena
  • Petr Veleminsky, Musée National de Prague

Autres participants :

  • Marvelle Bessou, UMR 5199 PACEA
  • Sacha Kacki, UMR 5199 PACEA
  • Henri Duday, UMR 5199 PACEA
  • Éric Pubert, UMR 5199 PACEA
  • William Rendu, UMR 5199 PACEA
  • François Chausson, Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne et UMR 8210 ANHIMA
  • Antony Hostein, Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne et UMR 8210 ANHIMA
  • Stéphanie Wackenier, Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne et UMR 8210 ANHIMA
  • Reine-Marie Bérard, UMR 7299 Centre Camille Jullian
  • Romain Loriol, Université Lyon 3 et UMR 5189 HISOMA
  • Dan Dana, UMR 5189 HISOMA
  • Paola Catalano, Soprintendenza Speciale Archeologia Belle Arti Paesaggio di Roma
  • Cristina D’Agostini, Soprintendenza Speciale Archeologia Belle Arti Paesaggio di Roma
  • Valentina Gazzaniga, Sapienza Università di Roma
  • Monica Ricciardi, Musei Vaticani
  • Raffaella Giulia, Pontificia Commissione di Archeologia Sacra
  • Kirsten Bos, Max Planck Institute de Jena
  • Alexander Herbig, Max Planck Institute de Jena
  • Felix Key, Max Planck Institute de Jena
  • Maria Spyrou, Max Planck Institute de Jena
  • Marcel Keller, Max Planck Institute de Jena
  • Sylva Kaupova, Musée National de Prague
  • Jaroslav Brůžek, Musée National de Prague
  • Estelle Herrscher, Musée National de Prague
  • Michael McCormick, Harvard University

 

En savoir plus sur le programme PSCHEET →

p
a
r
t
a
g
e
r