Henri Tréziny (1948-2021)

Categoria : Les personnes Anciens membres L'EFR Archéologie Presse
Communiqué
Rome, le 14/08/2021

C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris la disparition de Henri Tréziny le 10 août dernier.

Ancien élève de l’École normale supérieure de Saint-Cloud et agrégé de Lettres classiques, il fut membre de l’École française de Rome entre 1977 et 1980, avant de rejoindre le CNRS, à Aix-en-Provence, où il accomplit l’intégralité de sa carrière, au Centre Camille Jullian.

Spécialiste reconnu de l’histoire et de l’archéologie de la colonisation grecque en Occident, et en particulier du fait urbain, Henri Tréziny assura la direction de plusieurs chantiers de fouilles : à Punta Tresino (prov. Salerne) lors de son séjour à l’EFR, à Kaulonia (Calabre) ou encore sur le site de la Bourse à Marseille, qui le fit devenir l’un des meilleurs connaisseurs de la cité phocéenne.

Mais c’est surtout à Mégara Hyblea, qu’il fréquenta dès 1973, que son activité était inextricablement liée à l’EFR. Auteur de multiples publications sur ce site pendant une trentaine d’années, il cosigna en 2005, avec Henri Broise et Michel Gras, une monographie sur la ville archaïque, et publia en 2018 une somme sur la ville classique, hellénistique et romaine. Henri Tréziny était l’un des codirecteurs du programme en cours sur Mégara Hyblaea, où, suivant une attitude constante au cours de sa carrière, aux côtés de nouvelles générations, il était attentif aussi bien aux développements dans les recherches et leurs méthodes qu’à la nécessité d’archiver et de publier de manière la plus scrupuleuse qui soit la documentation ancienne afin qu’elle ne sombre pas dans l’oubli. D’une grande générosité pour tous ses collaborateurs et surtout pour les plus jeunes, il poursuivait avec passion ses activités malgré la maladie : privées de son remarquable savoir, les études mégariennes se prolongeront sous son ombre tutélaire et bienveillante.

L’EFR et le Centre Jean Bérard expriment leurs plus sincères condoléances à sa famille, à ses proches et à ses collègues.

 

Photo : H. Tréziny à Mégara Hyblaea en 2011 (cliché de Reine-Marie Bérard).

p
a
r
t
a
g
e
r