APPEL À PROJETS DE RECHERCHE 2022-2026

Categoria : Partenariat La recherche Appels à candidatures
Programmes structurants d’une durée de 5 ans en partenariat avec l’École française de Rome
Période 2022-2026

Réception des dossiers jusqu'au 29 janvier 2021, 12h (heure de Rome)

 

Appel à projet de recherche 2022-2026

Programmes structurants d’une durée de 5 ans en partenariat avec l’École française de Rome

 

L’EFR est heureuse de vous informer de l’ouverture d’un appel à projets de recherche en partenariat pour la période 2022-2026. Cet appel concerne exclusivement des programmes structurants d’une durée de 5 ans, qui seront inscrits au contrat quinquennal de l’établissement. Les autres soutiens et collaborations de l’EFR (projets de recherche spécifiques d’une temporalité de 2 à 3 ans, cycles et ateliers de formation, séminaires récurrents, associations ponctuelles à des manifestations scientifiques, de diffusion culturelle ou à des opérations de terrain, accueils de chercheurs et aides à la publication) relèvent de dispositifs de soumission et de sélection différents et, éventuellement, d’appels à projets propres ouverts en cours de contrat quinquennal. Instruits au fil de l’eau par le Comité de coordination de la politique scientifique de l’établissement et examinés chaque année lors des trois réunions de son Conseil scientifique (novembre, mars et juin), ces autres soutiens et collaborations de l’EFR ne sont pas concernés par le présent AAP.

 

Les programmes de recherche structurants relèvent des domaines et des aires géographiques de compétences de l’EFR : archéologie, histoire, sciences sociales ; Italie et Méditerranée centrale, Maghreb et pays riverains de la mer Adriatique).

Ils s’inscrivent dans le cadre des six axes thématiques présentés dans l'appel à projet complet ci-joint, validés par le Conseil scientifique.

Leur ambition scientifique, ainsi que la qualité, l’ampleur et la solidité des collaborations nationales et internationales sur lesquelles ils reposent, doivent garantir leur développement pendant une durée de 5 ans. Ces programmes comportent nécessairement un volet de recherches de terrain (missions, dépouillement d’archives, campagnes de fouilles, recueil et traitement de données nouvelles...). L’ancrage dans le ou les pays concernés par les terrains de recherche s’accompagne d’une dimension internationale. Les propositions s’appuient sur un consortium de partenaires institutionnels équilibré au regard des objectifs poursuivis, de la complémentarité des compétences et du partage des responsabilités organisationnelles. Une au moins des institutions partenaires relève des pays où s’étendent les activités de recherche. Les programmes font apparaître dans leur plan de financement un co-financement de 50% au moins apporté par les institutions partenaires (sauf exception motivée). Une attention particulière est portée au cycle de vie des données de recherche, de leur acquisition à leur publication, ainsi qu’à leur possibilité de réutilisation ultérieure. Le programme de publications ou autres « livrables » issus de ces projets est également précisé.

Les coordinateurs et coordinatrices des projets sélectionnés s’engagent à participer à la vie et au rayonnement scientifiques de l’EFR, pendant la durée du contrat quinquennal, dans toutes leurs dimensions, de la formation à la diffusion des résultats et au transfert des connaissances vers la société. Ils rendent compte annuellement de leurs activités, rédigent les rapports demandés à mi-parcours et en fin de contrat quinquennal pour le bilan final. Ils informent l’EFR et l’associent aux collaborations ou aux projets directement issus de ces programmes.

L’EFR soutient ces programmes sur la base d’un financement pluriannuel, dont le montant global est établi lors de l’acceptation du projet, mais qui est précisé pour chaque tranche annuelle en concertation avec les responsables en fonction des activités envisagées. Elle met également à disposition des équipes ses structures d’accueil et ses équipements, un appui logistique et administratif, un accompagnement à la recherche et des supports de publication.

Dans le cadre du plan national pour la science ouverte, les partenaires du programme s’engagent à déposer leurs publications issues de ces recherches sur HAL SHS : https://halshs.archives-ouvertes.fr/EFROME. Le coordinateur ou la coordinatrice et les partenaires s’engagent en outre à respecter la Charte nationale de déontologie des métiers de la recherche, ainsi que les obligations du Plan national pour la science ouverte et du Plan relatif à l’égalité professionnelle et à la lutte contre les discriminations de l’EFR.

Les coordinateurs ou coordinatrices des programmes sont des chercheurs et des chercheuses titulaires, en activité dans des universités ou des organismes de recherche publics, sans condition de nationalité. Ils ne peuvent soumettre qu’un seul projet en qualité de responsable. Les programmes peuvent être placés sous la responsabilité de plusieurs coordinateurs ou coordinatrices. Dans ce cas, il est possible d’inscrire dans le groupe des co-coordinateurs des personnels non-titulaires si un ou plusieurs d’entre eux sont titulaires. Dans ce cas de responsabilité partagée, il est indiqué un référent unique pour l’EFR.

 

LABEL « RÉSEAU DES ÉCOLES FRANÇAISES À L’ÉTRANGER » (ResEFE) :

Les Écoles françaises à l’étranger (École française d’Athènes, École française de Rome, Institut français d’archéologie orientale, École française d’Extrême-Orient et Casa de Velázquez) constituent un réseau de cinq établissements d’enseignement supérieur et de recherche, régis par le décret 2011-164 du 10 février 2011. Les projets qui ont pour objectif d’apporter une contribution à la vie scientifique de ce Réseau sont invités à demander le « Label ResEFE ». Ils devront reposer sur une collaboration soutenue entre plusieurs EFE ou développer des outils de recherche mutualisables à l’échelle du Réseau et favoriser des dynamiques et des pratiques partagées par les différentes communautés de recherche que fédèrent les EFE. Un argumentaire d’une quinzaine de lignes accompagnera la demande du « Label ResEFE ». Les projets retenus par le comité des directeurs des EFE sur avis des conseils scientifiques des établissements bénéficieront, en plus de l’inscription dans le contrat quinquennal d’une ou de plusieurs EFE, d’un accompagnement propre au Réseau et à son service commun pour leurs actions transversales de communication, de diffusion et de valorisation, en particulier dans les domaines du numérique. Les propositions qui prévoient un partenariat entre plusieurs EFE doivent déposer un dossier identique à l’appel à projets de chaque EFE concernée.

 

SOUMISSION ET SÉLECTION :

Nous vous invitons à remplir le dossier joint et à le renvoyer sous format électronique avant le vendredi 29 janvier 2021 à 12h, à l’adresse suivante : programmesrecherche(at)efrome.it.

 

Les projets seront évalués par le groupe d’experts de l’EFR (personnalités qualifiées françaises et étrangères, membres des conseils et des comités encadrant la vie de l’établissement). L’évaluation reposera sur six critères :

  1. Ambition, intérêt et originalité du projet ;
  2. Sa faisabilité ;
  3. Son opportunité et intérêt pour l’EFR ;
  4. La clarté des objectifs, la cohérence du calendrier de travail et de la demande budgétaire ;
  5. La qualité des partenariats et la dimension internationale ;
  6. La stratégie de gestion des données de recherche, de publication et de valorisation.

Au regard des expertises et sur proposition de la direction, le Conseil scientifique procédera à la sélection des projets lors de sa séance du 11 mars 2021.Les résultats seront communiqués aux responsables par courriel par les directeurs des études concernés. Les programmes commenceront leurs activités à partir du 1er janvier 2022.

 

Télécharger :

 

Page mise à jour le 01/12/2020

p
a
r
t
a
g
e
r