Nicolas Minvielle Larousse

nicolas.minvielle(at)efrome.it
Membre de première année, section Moyen Âge
Section Moyen Âge
Docteur en archéologie, Aix-Marseille Université, 2017
Chercheur associé au Laboratoire d’archéologie médiévale et moderne en Méditerranée (LA3M, UMR 7298, CNRS/AMU)
Domaines de recherche
  • Histoire et archéologie de la Méditerranée médiévale
  • Techniques de production des métaux argentifères (argent, plomb, cuivre)
  • Organisation et encadrement du travail au Moyen Âge
  • Statuts et rapports sociaux des acteurs de la production
  • Occupation du sol en lien avec son exploitation
  • Diffusion des métaux
Projets de recherche
  • Thèse de doctorat

L’Âge de l'argent : mines, société et pouvoirs en Languedoc médiéval, sous la direction de Marie-Christine Bailly-Maître et Philippe Allée. Soutenue le 2 décembre 2017.

Un Âge de l’argent. Ainsi pourrait-on qualifier une large moitié du Moyen Âge occidental, située entre les VIIIe et XIIIe siècles. Fondé sur l’épuisement des ressources aurifères antiques, il s’est dessiné avec l’adoption d’un quasi-monométallisme d’argent dans ses systèmes monétaires et par les usages abondants et diversifiés des métaux contenus dans les minerais exploités, tels que le plomb et le cuivre. A l’origine de cette prédominance, les mines et leurs ateliers qui ont essaimé dans les massifs occidentaux, à la confluence de ceux qui travaillaient, de ceux qui investissaient et de ceux qui dominaient. Pour explorer les espaces, les acteurs, les techniques et les rythmes de la production argentifère, l’étude se fonde sur les entreprises languedociennes, actives sur une large bordure méridionale du Massif central. Son principal objectif était de mettre en évidence l’organisation et l’encadrement du processus de production des métaux. Les entreprises ont ainsi été analysées dans une approche d’histoire et d’archéologie sociales des techniques, dans le but d’articuler le déroulement du processus de production avec l’organisation du travail et de questionner les liens qu’elles entretenaient avec les pouvoirs.

Prix de thèse d’Aix Marseille Université 2018 et Prix de thèse Ourgaud 2018 (Société Archéologique du Midi de la France).

 

  • Projet de recherche post-doctoral

« L’île aux filons d’argent » : histoire connectée de la production argentifère et dynamiques sociales en Sardaigne médiévale (XIIe-XIVe siècles).

Produire de l’argent, du plomb et du cuivre au Moyen Âge, c’était s’inscrire dans un large contexte européen et méditerranéen au sein duquel les héritages antiques se transformaient, cependant que les exploitants, les techniques et les produits circulaient. Pour identifier les connexions entre les entreprises minières de la Méditerranée latine et ainsi approcher une part de la longue structuration des sociétés médiévales, je propose d’engager une enquête en Sardaigne, « l’île aux filons d’argent » comme on la nommait déjà durant l’Antiquité en raison de la richesse de ses gisements. Abondamment repris entre les XIIe et XIVe siècles, leur exploitation fit de l’île l’une des principales argentières de la Méditerranée médiévale. Sur cette marge byzantine, des Allemands sont signalés dès le XIIe siècle, puis les Ligures et surtout les Toscans s’y implantèrent avant de devoir composer au XIVe siècle avec la conquête aragonaise. Ses espaces miniers devinrent un carrefour technique et un laboratoire social au sein duquel les pratiques et les normes s’enrichissaient et se concurrençaient. Avec l’exploration de la Sardaigne, de ses archives et de ses vestiges, je souhaite mener une histoire connectée des acteurs et des structures de la production argentifère en Méditerranée occidentale.

 

Publications

Voir les publications à jour →

Choix de publications

  • Minvielle Larousse N., M.-C. Bailly-Maître, et G. Bianchi (ed.), Les métaux précieux en Méditerranée médiévale. Exploitations, transformations, circulations. Actes du colloque international d’Aix-en-Provence des 6, 7 et 8 octobre 2016, Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, coll.« Bibliothèque d’Archéologie Méditerranéenne et Africaine », n° 27, 2019, 348 p. https://presses-universitaires.univ-amu.fr/metaux-precieux-mediterranee-medievale-0
  • Minvielle Larousse N., I. Commandré, M. Fabre, J. Flament, B. Gratuze, G. Guionova, J. Ros, et O. Thuaudet, « Les ateliers-maisons des argentières du Colombier. Travailler et vivre au XIe et XIIe siècles dans une exploitation minière cévenole », Archéologie Médiévale, 2019, n° 49, p. 45-97. https://journals.openedition.org/archeomed/24762
  • Minvielle Larousse N., « A 13th-century Hydraulic Ore Mill at the Mining site of Brandes (Isère), France », T. Anderson (ed.), Tilting at Mills, The Archaeology and Geology of Mills and Milling, Leida, Revista d’Arqueologia de Ponent, coll. « Numero extra », n° 4, 2019, p. 59-81. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02500923/document
  • Minvielle Larousse N., « Les lieux et les rythmes de la production argentifère en Languedoc oriental », Les métaux précieux en Méditerranée médiévale. Exploitations, transformations, circulations, Presses universitaires de Provence, coll.« Bibliothèque d’Archéologie Méditerranéenne et Africaine », n° 27, 2019, p. 95-106. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01478101/document
  • Minvielle Larousse N. et M.-C. Bailly-Maître, « Ore grinding in the Middle Ages : the example of Brandes-en-Oisans (Isère, France) », D. Williams et D. Peacock (ed.), Bread for the people : The archaeology of Mills and Milling, Southampton, Archaeopress, coll.« University of Southampton, Series in Archaeology », n˚ 3, 2011, p. 217-230. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00922659/document

 

Date d'arrivée 01/09/2020
Voir Aussi

Directions et co-directions d’opérations archéologiques

  • Fouilles : Moulin de Villard-Reymond (Isère, France), agglomérations minières de Brandes (France, Isère – avec M.C. Bailly-Maître) et du Colombier (Ardèche, France).
  • Prospections : Espaces miniers de Largentière (Ardèche, France), de Villemagne (Hérault, France), du Minier (Aveyron, France – avec A. Bernat, F. Galès, J. Belmon).


Enseignements

  • Doctorant contractuel avec mission d’enseignement (2013-2015), puis A.T.E.R. (2015-2017) au département d’histoire de l’Université d’Aix-Marseille.
  • Cours de L3/Master : Histoire des techniques : types de sources de l'Antiquité au XVIe s.
  • Cours de L2 : Les civilisations médiévales : haut-Moyen Âge occidental et oriental
  • Cours de L1 : L'Occident médiéval du XIe siècle au milieu du XIVe siècle ; Méthodologie de l'histoire

 

p
a
r
t
a
g
e
r