Retour sur le colloque international "Guerre et génocide, reconstruction et transformation : le pontificat global de Pie XII, 1939-1958"

Catégorie : Membres et personnel scientifique Unione Internazionale La recherche Presse
Rencontre organisée un an après l'ouverture des archives de Pie XII

Les 14, 15 et 16 juin, l’École française de Rome a co-organisé, avec le Deutsches Historisches Institut in Rom, l’une des toutes premières rencontres scientifiques internationales dédiées aux archives du pontificat de Pie XII (1939-1958) : Guerre et génocide, reconstruction et transformation : le pontificat global de Pie XII, 1939-1958.

Plus d’un an après l’ouverture historique des archives du Vatican, le 2 mars 2020, et malgré les restrictions sanitaires qui ont considérablement limité la vie scientifique, le colloque a pu être maintenu en format hybride. Vingt et un intervenants participaient à distance et le public (nombreux) a pu suivre le colloque en ligne, alors que vingt autres intervenants étaient présents à Rome pour participer directement aux discussions animées par les organisateurs (Simon Unger-Alvi et Nina Valbousquet), à l’EFR, place Navone, les 14 et 16, et au DHI, via Aurelia Antica, le 15. Ouvert par les encouragements du préfet des archives apostoliques, Mgr Pagano, le colloque rassemblait ainsi en présence et en ligne plus de 40 chercheurs provenant, entre autres, de France, Italie, Allemagne, Pays-Bas, Belgique, Angleterre, Espagne, Slovaquie, Suisse, Danemark et États-Unis.

L’organisation franco-allemande de ce colloque international visait à répondre aux enjeux globaux de l’ouverture des archives pour un pontificat couvrant une période charnière de l’histoire non seulement religieuse, mais également politique, diplomatique, sociale et culturelle du XXe siècle. Les questions historiques abordées n’ont ainsi pas été limitées aux débats mémoriels relatifs à l’Allemagne nazie, à la Shoah et à la Seconde Guerre mondiale, et ont offert de nouvelles pistes de recherche sur la reconstruction d’après-guerre, la guerre froide, la décolonisation et la globalisation de l’Église, certaines présentations incluant aussi des espaces extra-européens.

Outre neufs panels, les organisateurs ont animé une table ronde sur « Génocide, diplomatie et humanitaire » avant et après 1945, avec Giuliana Chamedes (University of Wisconsin-Madison), David Kertzer (Brown University), Raffaella Perin (Università Cattolica del Sacro Cuore, Milan) et Karène Sanchez Summerer (Leiden University). Les conclusions du colloque ont été prolongées par un évènement public organisé le 16 au soir par l’Institut français - Centre Saint-Louis, autour d’une conversation entre Lucia Ceci, Simon Unger-Alvi et Nina Valbousquet, animée par Giovanni Maria Vian [à revoir en vidéo].

Ces trois journées d’échanges fructueux ont souligné la nécessité de former des réseaux internationaux et des groupes de travail collectif autour de ces nouvelles archives. En ce sens, plusieurs initiatives prolongeront les pistes et collaborations amorcées, notamment au sein du prochain programme quinquennal de l’EFR et d’un programme de la Max-Weber-Foundation co-organisé par le DHI.

 

Retour sur le colloque international "Guerre et génocide, reconstruction et transformation : le pontificat global de Pie XII, 1939-1958", par Nina Valbousquet

 

Dans la presse :

En savoir plus :

 

Voir aussi sur À l’École de toute l’Italie – Carnet de l’École française de Rome (carnet de recherche sur Hypotheses.org) :

 

Vidéos

 

Actualité mise à jour le 9/07/2021

p
a
r
t
a
g
e
r