Sur les traces de Franz Cumont. Archives, Objets, Réseaux, Voyages

Catégorie : La recherche Appels à communications
Colloque international organisé à l’occasion du 75e anniversaire du décès de Franz Cumont
Rome, 6-7 octobre 2022
Academia Belgica in Rome & École française de Rome

Appel à communications
Date limite : 31 décembre 2021

L’année 2022 marque le 75e anniversaire du décès de Franz Cumont (1868-1947), dont l’œuvre est en cours de réédition dans la « Bibliotheca Cumontiana » promue par l’Academia Belgica (Rome) et l’université de Gand. Aux huit volumes déjà parus vont s’en ajouter d’autres, dans les deux prochaines années, afin de porter cette vaste entreprise à son terme.

Si les livres donnent à voir une pensée originale et complexe, le riche fonds d’archives conservé à l’Academia Belgica, ainsi que la bibliothèque du savant, constituent des témoins éloquents de sa manière de travailler. Ces lettres, notes de cours, photographies et carnets de voyage, ses livres et tirages à part, sans oublier les objets de sa collection impliquent une multitude de pratiques et de lieux, de personnes et de réseaux.

Des traces des activités de Franz Cumont proviennent aussi de diverses sociétés savantes, comme les Académies, qu’il a fréquentées, des institutions qui ont abrité les grands projets dans lesquels il a œuvré, tels le Catalogus codicum astrologorum graecorum ou le Catalogue des manuscrits alchimiques grecs ; on pourra s’interroger sur les liens de Cumont avec la franc-maçonnerie ou certaines mouvances politiques, etc.

Le Colloque d’octobre 2022 vise à interroger et analyser ces traces matérielles de l’activité scientifique de Franz Cumont, de ses interlocuteurs, des institutions avec lesquelles il fut en contact et même d’une époque tout entière, pionnière à bien des égards. Entre la fin du XIXe et la première moitié du XXe siècle, dans un contexte marqué par les mouvements coloniaux, deux guerres mondiales, des découvertes scientifiques majeures et l’émergence de nouvelles disciplines, certaines pratiques savantes ont connu des mutations importantes, tandis que d’autres – s’écrire, annoter les publications, recopier des manuscrits ou des inscriptions – se sont perpétuées au sein d’une République des lettres résolument internationale.

Or, la matérialité des savoirs, les conditions concrètes de production et de circulation des connaissances, les contraintes diverses qui interfèrent avec la science font l’objet d’une attention renouvelée dans l’histoire, l’anthropologie et la sociologie des sciences humaines. C’est pourquoi nous nous pencherons sur les « traces » que Franz Cumont a laissées de son activité intellectuelle : sa bibliothèque, sa correspondance, ses archives, ses fiches bibliographiques, ses projets de publication, ses carnets de voyage, de nombreuses et précieuses photographies, les objets qu’il collectionnait ou négociait pour divers Musées.

En partant de ce socle documentaire, on s’intéressera aussi à l’organisation des échanges savants, à leur teneur et à leurs objectifs. On touchera ainsi aux relations entre le monde savant et les musées, entre les antiquisants et les spécialistes d’autres disciplines ou domaines, coutumiers d’autres objets, d’autres pratiques. L’objectif de ce Colloque est aussi de poursuivre, voire d’amplifier une démarche volontariste pour sauvegarder un patrimoine précieux mais fragile et le valoriser, afin qu’il nourrisse à son tour d’autres recherches portant sur l‘histoire des idées, l’histoire culturelle, l’histoire sociale, l’anthropologie de la science et des pratiques savantes, etc. À l’occasion de ce Colloque, l’Academia Belgica proposera une exposition nourrie par les archives de Franz Cumont.

 

Les propositions de communication comprendront un titre et une présentation du sujet en 1 page maximum, accompagnés de 10 lignes de présentation de l’Auteur seront envoyées en format PDF à annelies.lannoy(at)ugent.be. Date limite : 31/12/2021. Les auteurs des propositions retenues recevront une réponse le 31/1/2022 au plus tard.

 

Pour les propositions retenues, on prendra en charge les frais d’hébergement et de repas, en demandant aux collègues d’assurer leurs frais de transport.

 

 

Comité d'organisation : Corinne Bonnet (Université Toulouse – Jean Jaurès), Annelies Lannoy (Ghent University), Danny Praet (Ghent University), Sabine van Sprang (Acadmia Belgica).

Comité scientifique : Daniela Bonanno (Università di Palermo), Hendrik Defoort (Ghent University), Cécile Evers (ULB, Musées royaux d’art et d’histoire, Bruxelles), Nicolas Laubry (Ecole française de Rome), Domenico Palombi (Università Roma La Sapienza), Bruno Rochette (ULg), Jeffrey Thyssens (VUB), Katelijn Vandorpe (KU Leuven), Françoise Van Haeperen (UCL)

 

Télécharger l'appel→

p
a
r
t
a
g
e
r