Si ce message ne s’affiche pas correctement, accédez à sa version en ligne



Ecole Française de Rome

Lettre d'information

Mars 2022

Le mot de Brigitte Marin, Directrice

En lien avec l’Ambassade de France en Italie, le drapeau de l’Ukraine a été accroché aux fenêtres de la bibliothèque de l’École française de Rome, au-dessus de ceux de l’Europe et de la France, en signe de solidarité adressé au peuple ukrainien. Notre établissement s’associe pleinement au communiqué de France Universités du 24 février qui appelle à la mobilisation pour la sécurité des étudiants, des chercheurs et, plus généralement, pour la paix. Dans les circonstances dramatiques de ce conflit et des atroces souffrances qu’il entraîne, l’École, fidèle à ses missions d’accueil et de collaboration internationale, se tient aux côtés des autres établissements du Réseau des Écoles françaises à l’étranger comme de l’ensemble de ses partenaires en Italie et en Europe, pour soutenir les collègues ukrainiens et tous ceux qui se mobilisent pour leur venir en aide.

 

L’École souhaite consolider ses partenariats avec les structures rassemblées dans l’Unione internazionale degli Istituti di Archeologia, Storia e Storia dell'Arte in Roma. Aussi mes plus chaleureux remerciements vont-ils à l’Académie de Hongrie, à son directeur Gábor Kudar et à ses collaborateurs, grâce auxquels les statuettes de terre cuite du site calabrais de Medma sont présentées au public jusqu’au 8 et 9 avril dans les deux institutions, à la galerie de Piazza Navona et au Palazzo Falconieri. Cette exposition est aussi une occasion de rapprochement avec l’Accademia dei Lincei, avec laquelle l’École a établi un accord de collaboration, support de plusieurs initiatives scientifiques et culturelles associant l’École à la Villa Farnesina. La reprise cette année d’un programme régulier d’expositions dans la galerie de piazza Navona permettra d’associer plus étroitement musées, dépôts d’archives et surintendances aux activités de diffusion de l’École, comme c’est le cas pour Les Dames de Medma avec le Museo archeologico di Reggio Calabria, le Musée des Beaux-Arts de Budapest et la Soprintendenza Archeologia, Belle Arti e Paesaggio de Reggio Calabria – Vibo Valentia. L’exposition est née du séjour à l’École, comme « chercheuse résidente », d’Ágnes Bencze, de l’Université Catholique Péter Pázmány de Budapest, en 2020-2021, qui a sollicité les compétences en modélisation et impression 3D de Franco Prampolini (Università mediterranea di Reggio Calabria). L’École accompagnera la publication de la documentation du sanctuaire de Calderazzo par son soutien au Centro di Ricerche sulle Colonie Locresi dans les deux prochaines années. Ajoutons que la presse a fait un bon accueil à cette exposition. Une vingtaine de journalistes spécialisés ont pu la découvrir le 22 février à l’occasion d’une matinée de présentation de l’École aux médias, une initiative pour mieux faire connaître le périmètre et les ambitions de nos recherches à un large public (voir par exemple la page culture d’Ansamed). 

 

Rappelons que les candidatures aux bourses de l’EFR et aux bourses Daniel Arasse (EFR et Académie de France à Rome) sont encore ouvertes, respectivement jusqu’au 31 et 20 mars ; et que vous pouvez prendre connaissance du programme des ateliers de formation organisés jusqu’à la fin de l’année 2022. Enfin, la commission d’admission se réunit ce mois-ci à Paris pour la sélection des nouveaux membres scientifiques qui rejoindront l’École au 1er septembre prochain. Vingt-quatre candidats seront auditionnés et les résultats seront connus mi-mars après l’avis du conseil scientifique. J’adresse mes remerciements aux collègues qui donnent généreusement de leur temps pour examiner les candidatures reçues, permettant ainsi à l’École de se renouveler et d’accompagner des travaux de recherche originaux. 

 

 

École française de Rome

École française de Rome et Accademia d'Ungheria in Roma

 

Exposition / Mostra

24 février - 9 avril 2022, Rome

 

ÉCOLE FRANÇAISE DE ROME (PIAZZA NAVONA 62) ET ACCADEMIA D’UNGHERIA IN ROMA (PALAZZO FALCONIERI)

 

Exposition Les Dames de Medma chez nous. Les offrandes d'un sanctuaire grec restituées par la photomodélisation / Le korai di Medma tra di noi. Gli ex voto di un santuario greco restuititi tramite fotomodellazione

 

Org. Ágnes Bencze (Université Catholique Péter Pázmány, Budapest, CERCOLOC) et Franco Prampolini (Università Mediterranea di Reggio Calabria, Dipartimento Patrimonio Architettura Urbanistica)

 

 

 

Pour en savoir plus →

 

Lire la suite →

 

Pour en savoir plus →

 

DANS LA PRESSE

 

Farnèse, le plus beau palais du monde, (Maxime Rovere, L'Histoire 01/03/2022), article détaillé sur l'histoire du palais Farnèse dans le cadre de la campagne de travaux de restauration en cours et se poursuivant jusqu'en 2025.

 

L'histoire de l'École française de Rome, (Catherine Brice, L'Histoire 01/03/2022), présentation historique de l'École française de Rome et de sa fondation.

 

Speciale Medma: Le signore di Medma in 3D: l'innovazione incontra la Magna Grecia, (La CNews TV, 27/02/2022), reportage sur l'exposition "Les korai di Medama fra di noi" avec des interviews des deux curateurs, Agnès Bencze et Franco Prampolini.

 

Le antiche terrecotte di Medma fotomodellate in 3D, (Il Giornale dell'Arte, 23/02/2022), présentation de l'École française de Rome, de ses deux sièges, place Navone et au palais Farnèse, des sous-terrains du stade de Dioclétien accessibles au public et annonce de de l'exposition "Les korai di Medama fra di noi", présente à l'École française de Rome et à l'Accademia d'Ungheria du 24 février 2022 au 9 avril 2022.

 

Le Korai di Medma stampate in 3D "rivivono" all'École française de Rome, (Arte.it, 23/02/2022), présentation détaillée de l''exposition "Les korai di Medama fra di noi", présente à l'École française de Rome et à l'Accademia d'Ungheria du 24 février 2022 au 9 avril 2022.

 

École française de Rome, istituzione globale nel cuore di Roma, (Ansa Med, 23/02/2022), présentation de l'École française de Rome, de ses activités et de sa programmation scientifique, plus particulièrement les projets de recherches liés à la Méditerranée.

 

I reperti dell’antica Rosarno approdano a Roma in una mostra dedicata agli ex voto, (La CNews24.it, 19/02/2022), présentation de l'exposition "Les korai di Medama fra di noi", présente à l'École française de Rome et à l'Accademia d'Ungheria du 24 février 2022 au 9 avril 2022.

 

Nuova iniziativa del MArRC: in mostra a Roma le immagini di Medma, (Reggio Today, 18/02/2022), présentation de l'exposition "Les korai di Medama fra di noi", présente à l'École française de Rome et à l'Accademia d'Ungheria du 24 février 2022 au 9 avril 2022.

 

 

Voir la revue de presse de l'EFR sur le site et sur scoop.it

 

 

À l’École de toute l’Italie - le carnet de l'EFR

Farnèse 150 - le carnet de la restauration du palais Farnèse

Le dernier billet à lire sur le carnet : Costruire un’idea. Il cantiere di palazzo Farnese →

 

Découvrir les billets →
 

 

Rappel de l'adresse du carnet : https://farnese150.hypotheses.org/

 

 

L'ASSOCIATION DES AMIS DE L'EFR

Pour en savoir plus →

 

EN MOUVEMENT

ARRIVÉES

 

Section Époques moderne et contemporaine

  • Margot Delon, chercheuse résidente du 14 mars au 10 juin 2022.

Boursiers

L'EFR accueille également de nouveaux boursiers au cours du premier semestre 2022, vous pouvez consultez ici la liste.

 

OFFRE D'EMPLOI

Le poste de directeur des études pour la section Moyen Âge est à pourvoir à compter du 1er septembre 2022. Pour les modalités de recrutement, vous pouvez télécharger l'appel à candidature ici.

 

BOURSES

Pour en savoir plus →

 

 

Pour en savoir plus →

 

Pour en savoir plus →

 

FORMATIONS

Pour en savoir plus →

 

Pour en savoir plus →

 

PROJETS DE RECHERCHE

Pour en savoir plus →

 

 

Réception des candidatures jusqu'au 15 mars 2022.

 

Pour en savoir plus →

 

BIBLIOTHÈQUE

L'accès à la bibliothèque n'est plus soumis à réservation préalable, une place de lecture vous sera attribuée à votre arrivée en bibliothèque dans la limite des places disponibles selon les normes en vigueur.

Attention : toute demande d'inscription et de renouvellement de carte de lecteur doit se faire par le biais d'un rendez-vous, à solliciter la semaine précédente.
 

Pour mémoire, l'accueil en bibliothèque se fait selon les normes sanitaires en vigueur: il est donc demandé aux lecteurs de se montrer attentifs aux plus récentes évolutions de ces normes et de s'y conformer.

Toute l'équipe se tient à votre disposition : accueil.bibliotheque(at)efrome.it

 

En savoir plus sur l'accès et les horaires de la bibliothèque →

 

 

Voir la liste des nouveautés sur le site du catalogue en ligne 

 

PUBLICATIONS

Nouveautés éditoriales de l'EFR

Pour en savoir plus →

 

 

Pour en savoir plus →

 

À paraître

Voir les ouvrages à paraître →

 

EN LIGNE

Découvrez la troisième vidéo de la série intitulée "Roma Napoleonica 1809 - 1814. Regards sur des rêves devenus projets" qui propose une réflexion sur les grands chantiers et projets urbains de la Rome du Premier Empire. Ce trosième épisode, présenté par Pierre Coffy, doctorant a Panthéon-Sorbonne et boursier de l’École Française de Rome, porte sur les grands projets d’embellissement de la Rome napoléonienne, notamment ceux qui concernent les places de la Fontana de Trevi et du Panthéon. A travers l’étude des dessins conservés dans le célèbre Album Gabrielli (Rome, Museo di Roma), Pierre Coffy nous raconte comment l’administration napoléonienne a essayé d’appliquer dans la seconde capitale de l’Empire les principes du renouveau urbain diffusés en Europe sous l’égide du système napoléonien.

 

 

 

 

Le quatrième épisode de la série "Roma Napoleonica, 1809-1814. Regards sur des rêves devenus projets", présenté par Paola Porretta, de l’Université Roma 3, porte sur l’un des projets les plus ambitieux de la Rome napoléonienne : le jardin du Capitole, imaginé sur l’emplacement de l’ancien forum romain. À cheval entre le projet archéologique et le grand réaménagement urbain, cet immense espace vert, dont le pendant était le Jardin du Grand César sur le Pincio, fut conçu à la gloire du peuple romain et de son nouveau gouvernement et symbolisait le renouveau d’une ville où les grands parcs publics à la mode en Europe manquaient.

 

 

« Je restaurerai Rome ». C'est la promesse que fit Napoléon à Antonio Canova lors d'un de ses voyages à Paris pour concevoir les portraits impériaux. Ainsi, la restauration des monuments de l'ancienne Rome est devenue un enjeu majeur de la politique urbaine et architecturale de l'administration française dans la seconde capitale de l'Empire. Elisabetta Pallottino nous présente ici le grand projet pour aménager un jardin public à l'emplacement de l'ancien Forum romain, restauré et transformé en l'occurrence en un grand parc public où les Romains étaient invités à se rendre à pied ou en carrosse pour profiter des vastes espaces verts, fontaines et monuments anciens restaurés qui devaient configurer cet immense tableau pittoresque voué aux loisirs citadins de l'ancienne capitale papale.

 

N'hésitez pas à vous abonner à la chaîne Youtube de l'EFR afin de découvrir la suite de cette passionnante série de vidéos !

 

Les ressources multimédia de l'EFR →

AGENDA

Mars 2022

PROCHAINES RENCONTRES ET EXPOSITION

Suivez-nous

Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Youtube Suivez-nous sur Instagram Suivez-nous par fil RSS Suivez-nous sur Soundcloud Suivez-nous sur HAL SHS Suivez-nous sur Academia Consultez les publications de l'EFR sur OpenEdition Books Suivez la Chronique des activités archéologiques et les Mélanges sur OpenEdition Journals

Mettre à jour mon abonnement - Me désabonner