Jean-Louis Ferrary (1948-2020)

Categoria : Anciens membres Réseau des EFE Conseils et commissions Presse
Communiqué
Rome, 11/08/2020

 

C’est avec une vive émotion et une profonde tristesse que nous avons appris la disparition de Jean-Louis Ferrary le 9 août 2020. Ancien élève de l’ENS, il enseigna d’abord à l’université Paris IV (Sorbonne) avant de devenir en 1989 et jusqu’en 2016 directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études. Élu membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres depuis 2005, il en exerça la présidence conjointement avec celle de l’Institut de France en 2018. Il était également membre de plusieurs académies et sociétés savantes internationales, dont l’Academia Europea, l’Istituto Lombardo ou la British Academy.

Jean-Louis Ferrary fut membre de l’École française de Rome entre 1973 et 1976. Tout en participant activement aux fouilles de Bolsena, il initia alors des recherches dans le domaine des institutions et du droit romain en s’intéressant notamment à la législation repetundarum antérieure à Sylla. Philologue, épigraphiste, historien des institutions et des idées politiques romaines, des relations entre Rome et les cités grecques, spécialiste reconnu des recherches antiquaires de la période humaniste, il publia en 1988 dans la BEFAR une étude magistrale tirée de sa thèse de doctorat d’État, Philhellénisme et impérialisme. Aspects idéologiques de la conquête romaine du monde hellénistique (2e éd. 2014), et en 1996, dans la Collection de l’EFR, un remarquable Onofrio Panvinio et les Antiquités romaines.

Jean-Louis Ferrary conserva toujours des liens très forts avec l’École, qu’il fréquenta lors de séjours réguliers à Rome et en Italie, suscités par ses recherches, par les nombreux projets auxquels il participait ou simplement par des amitiés nouées de longue date. Son dévouement pour l’EFR fut constant et son engagement sans faille, comme pour toutes les responsabilités qu’il exerça : il fut président du Conseil d’administration de l’EFR entre 2011 et 2016 et participa activement à ce titre à la construction du Réseau des Écoles françaises à l’étranger, puis il représenta l’Institut au sein du Conseil scientifique et du Conseil d’administration de 2017 à 2020 : avec une assiduité que les assauts de la maladie ne parvinrent pas à entraver au cours de ces derniers mois, il continua à éclairer ces instances de sa précieuse expérience et de ses jugements toujours justes et mesurés. Membre du comité chargé de la gestion du dépôt de la bibliothèque Volterra, il fut en 2017 l’instigateur avec Dario Mantovani et Hélène Ménard d’un atelier de formation international d’introduction aux sources du droit romain destiné aux jeunes chercheurs et au succès non démenti. La quatrième édition se tiendra à la fin du mois d’août, malheureusement sans sa supervision érudite et bienveillante. Dans ce cadre, un hommage lui sera rendu le 3 septembre 2020.

Si l’École française de Rome est privée par sa disparition d’un collaborateur unique, la communauté académique perd avec lui un savant exceptionnel de renommée internationale ; nous perdons toutes et tous un homme d’une générosité et d’une intelligence rares.

À ses proches, à ses amis, à ses élèves et à ses collègues, nous tenons à témoigner nos sincères condoléances.

 

Photographie : J.-L. Ferrary en 2019 (cliché J.-F. Dars / © EFR).

p
a
r
t
a
g
e
r