Les boutiques d’Ostie : l’économie urbaine au quotidien : Ier s. av. J.-C. Ve ap. J.-C., par Julien Schoevaert

Collection de l’École française de Rome 537

L’aménagement du port de Claude, puis la construction du port de Trajan ont profondément transformé le rôle portuaire d’Ostie. Ces mutations n’ont pas été sans conséquences sur l’économie urbaine de la ville. C’est ce qu’explore ce livre à travers une étude des boutiques et du rôle qu’elles ont joué dans les transformations économiques, sociales et urbaines d’Ostie du Ier siècle av. J.-C. au Ve siècle ap. J.-C. La première partie est consacrée aux spécificités architecturales des boutiques d’Ostie et à leurs évolutions qui semblent avoir été en grande partie induites par les mutations du rôle portuaire de la ville au IIe siècle et par l’essor démographique qu’elles ont suscité. La deuxième partie concerne la place occupée par les gens des boutiques et leurs activités dans l’économie d’Ostie où les métiers du port, de la mer et de la construction prédominent. À partir du milieu du IIIe siècle ap. J.-C., une recomposition de l’économie d’Ostie semble s’opérer autour d’enjeux plus locaux et régionaux. La dernière partie traite de la manière dont les boutiques ont contribué à structurer le territoire urbain. De l’artère marchande à l’arrière-cour d’immeuble, en passant par un questionnement sur l’existence de quartiers spécialisés et les stratégies de séduction des boutiquiers, il apparaît que les boutiques ont joué un rôle majeur dans l’émergence d’une nouvelle image urbaine.

Julien Schoevaert est actuellement ingénieur de recherche au laboratoire EVCAU de l’École Nationale d’Architecture Paris Val de Seine. Ce livre est issu de sa thèse de doctorat soutenue en 2013.

 

Pour l'achat, cliquez ici.

p
a
r
t
a
g
e
r