La monarchie et la commune. Les Relations entre Gênes et la France, 1396-1512, par Fabien Lévy

Catégorie : Publications
Collection de l'École française de Rome 491, Roma: École française de Rome, 2014, 514 p., € 42, ISBN: 9789-2-7283-1032-6, Version en ligne TORROSSA

De 1396 à 1512, Gênes, incapable de se gouverner seule, se donne trois fois à la France, permettant la rencontre entre deux modèles politiques, sociaux et culturels opposés. L’évolution de leurs relations, forcément conflictuelles, dessine au cours du XVe siècle le triomphe de la monarchie sur la commune : dans le domaine diplomatique, où Gênes devient progressivement la porte d’Italie des Français, fournissant capitaux et navires à chaque expédition; au sein du gouvernement de la cité, où les gouverneurs multiplient les pratiques arbitraires inspirées des principes monarchiques. Victoire temporaire cependant, qui masque la résurgence d’un idéal civique dans la cité. Développé tout au long du siècle sous l’influence des dominations étrangères et porté par un groupe citadin réuni autour des valeurs de Liberté et d’Union, il sera le socle de la réforme de 1528 et permettra aux Génois, en se débarrassant de la tutelle royale, de rentrer pleinement dans leur «siècle d’or». Spécialiste de l’Italie du Nord à la fin du Moyen Âge et au début de l’Époque moderne,

Pour ultérieures informations et acheter le volume, cliquez ici.

Fabien Levy est chercheur auprès du laboratoire «Langages, Littératures, Sociétés» (LLS – EA 3706) de l’Université de Savoie où il est également chargé de cours. Il enseigne au lycée international Ferney-Voltaire.

p
a
r
t
a
g
e
r