Jus imperium auctoritas. Études de droit romain, par André Magdelain

Classiques de l'École française de Rome, Roma: École française de Rome, 2015, 795 p., € 20, ISBN: 978-2-7283-1119-4

L'École française de Rome, à l'initiative de l'historien du droit Yan Thomas, rassemblait en 1990 en un ouvrage, maintenant réédité, les principaux articles de l'auteur concernant le droit romain. Cet ensemble forme un tout et éclaire l'évolution du droit romain depuis les temps archaïques jusqu'à la période impériale. André Magdelain n'a jamais dissocié le droit public du droit privé et il s'efforçait d'envisager le droit comme le faisait les Romains, c'est-à-dire comme système, avec son langage spécifique, comme édifice complexe et rigoureux soumis à sa propre logique. Le droit romain, ou plus exactement le droit des Romains, ne peut être découvert si l'on n'associe pas les diverses composantes de la mentalité romaine : la force de la formule, le scrupule religieux du rite, la portée de l'impératif, le geste qui partage et découpe, qu'il s'agisse des zones du ciel ou du corps du débiteur insolvable.

Pour ultérieures informations et acheter le volume, cliquez ici.

André Magdelain (1917-1993), était professeur d'histoire du droit romain à l'université Panthéon-Assas - Paris 2. Auteur d'une œuvre considérable, notamment la Loi à Rome, histoire d'un concept, rééd. Belles Lettres, 2009. Le préfacier, Michel Humbert, est professeur émérite d'histoire du droit à l'université Panthéon-Assas-Paris 2.

p
a
r
t
a
g
e
r