POMPÉI. LES DÉCOUVERTES DE LA CAMPAGNE DE RECHERCHE À PORTA ERCOLANO

Catégorie : Centre Jean Bérard La recherche Archéologie Presse
Actualités des fouilles de Pompéi
Collaboration avec l’École française de Rome, le Centre Jean Bérard et le CNRS

Fouilles de Pompéi

Quelques mois après la découverte d’une tombe samnite dans la nécropole de Porta Ercolano, les récentes fouilles archéologiques ont permis de mettre au jour de nouveaux éléments. Une autre sépulture à caissons en calcaire du Sarno, datant du IVe siècle avant J.-C. a été fouillée. Un homme y est inhumé, déposé avec ses offrandes composées d’au moins six vases à vernis noir. Cette nouvelle découverte vient renforcer nos connaissances pour ce secteur de la nécropole pour la période pré-romaine de la ville de Pompéi.

Cette découverte complète les nouvelles données révélées par les fouilles en cours depuis le mois de mai 2016 dans ce secteur. Dans une boutique à quelques mètres, ont été mis au jour trois aurei, ainsi qu’un pendentif en or, au milieu d’ossements humains. Il s’agit très certainement de pompéiens surpris par l’éruption du Vésuve de 79 de notre ère. Ces squelettes n’étaient pas totalement en connexion, très certainement déplacés par des pilleurs. Cette même boutique abritait un atelier métallurgique. Une autre boutiqua a révélée la présence d’une carrière utilisée pour l’extraction de matériaux de construction.

Ces récentes et surprenantes découvertes ont été réalisées par une équipe de chercheurs français de l’école française de Rome, du Centre Jean Bérard et du CNRS, en collaboration avec la Surintendance archéologique de Pompéi, dans le secteur de la nécropole de Porta Ercolano. Les recherches sont réalisées dans le cadre d’une convention de fouilles archéologiques délivrées par le Ministero per i Beni e le attività culturali e del turismo. Elles font partie du programme de recherche quinquennal de l’École française de Rome, mené sous la direction de Sandra Zanella (université de Paris I / Collège de France, AOROC), Laëtitia Cavassa (Centre Camille Jullian, Aix Marseille Université, CNRS), Nicolas Laubry (Université Paris-Est Créteil/CRHEC) et Nicolas Monteix (Université de Rouen-Institut Universitaire de France) et intitulé « Organisation, gestion et transformations d’une zone suburbaine : le secteur de la Porte d’Herculanum à Pompéi, entre espace funéraire et commercial ».

Ce programme de recherche est financé par le ministère des Affaires étrangères et du Développement international par l’intermédiaire du Centre Jean Bérard (USR 3133 du CNRS), par l’École française de Rome, par le Centre Camille Jullian (UMR7299) ainsi que par des fonds privés dans le cadre d’un mécénat de la part de deux sociétés françaises : CMD2, Art et Luxe, Artfusion et des financements privés. Ce programme a également bénéficié de collaborations avec Eveha International, Hadès et Arkemine.

L’équipe de fouilles est composée de Sandra Zanella, Laëtitia Cavassa, Nicolas Laubry et Nicolas Monteix, Sanna Aho, Gabriele Salvatore Boi, Antoine Boisson, Guilhem Chapelin, Séverine Corbeel, Arnaud Coutelas, Saverio De Rosa, Audrey Delvigne-Ryrko, Anaïs Denysiak, Mélanie Errera, François Fouriaux, Léa Gérardin, Giorgia La Placa, Loïc Lefevre, Bastien Lemaire, Pier Paolo Lipollis, Fabrizio Lusani, Raphaël Macario, Florian Ortiz, Frédéric Pauvarel, Vincenzo Pellegrino, Rémi Rêve, Carla Rosa, et Ophélie Vauxion. L’étude anthropologique est réalisée par Henri Duday et Géraldine Sachau-Carcel.

p
a
r
t
a
g
e
r