Si vous n'arrivez pas à lire cette newsletter : Visualisez-la dans un navigateur
Ecole Française de Rome

Rencontre : Les atlas dans les cultures scientifiques et artistiques modernes et contemporaines, 23 et 24 juin 2016

Les atlas dans les cultures scientifiques et artistiques modernes et contemporaines

Du 23/06/2016 au 24/06/2016 à l'École française de Rome

 

Septièmes rencontres ACSAM

 

 

Cette Septième et dernière rencontre du Groupe de recherche ACSAM a pour objectif de revenir de manière réflexive et, si cela est possible, synthétique, sur les travaux, contributions et propositions développées au cours des rencontres précédentes.

Il s’agit d’interroger, dans une perspective à la fois historique et épistémologique, l’atlas en tant que forme de conservation, de production, d’écriture des savoirs et des objets, dans les cultures artistiques et scientifiques modernes et contemporaines.

L’interrogation de cette « forme-atlas » se développera en quatre sessions :

1/ Les atlas et la fabrication des territoires

On interrogera, en particulier, le rôle des atlas, à l’époque moderne et contemporaine, dans la définition des hiérarchies et des découpages territoriaux, dans le dessin des frontières, dans l’expression des revendications politiques et sociales, dans le déclenchement ou la résolution des conflits, ainsi que dans les projets d’appropriation, de contrôle et d’administration de territoires envisagés à différentes échelles.

 

2/ La forme-atlas dans la construction des savoirs

L’objectif serait de dégager les quelques grands modèles intellectuels et graphiques qui sont engagés dans les opérations de visualisation et d’ordonnancement propres aux atlas. On aimerait parvenir en outre à déterminer comment, jusqu’à quel point, et selon quels types de pratiques (notamment documentaires), la forme de l’atlas contribue non seulement à visualiser et organiser les savoirs, mais aussi à les produire. C’est l’efficacité cognitive de la forme-atlas qui est ici envisagée.

 

3/ La matérialité d’une forme

Les atlas sont des objets matériels, relevant de pratiques éditoriales et graphiques, et de métiers (ceux du livre, de l’estampe, mais aussi de la géographie), spécifiques. On aimerait revenir sur la description des processus et des procédures qui sont mis en œuvre dans la fabrication de ces objets à la fois massifs et instables.

 

4/ Les circulations de la forme-atlas dans les sciences et les arts

La forme-atlas a été dès le XVIIe siècle mise au service d’entreprises non seulement cognitives, mais aussi artistiques et culturelles. Cette circulation de la forme-atlas dans des domaines différents de la culture a eu en retour un impact sur la forme elle-même, qui a été en quelque sorte « travaillée », transformée par les usages qui en ont été fait et adaptée à des fonctions différentes. C’est à une description à la fois de ces circulations de la forme-atlas et des transformations qu’elles ont occasionnées qu’on aimerait inviter.

 

En collaboration avec l’UMR Géographie-cités (CNRS/Paris I/Paris VII), l’Université d’Erfurt, l’Université de Catane et la Bibliothèque Nationale de France

 

Voir le programme complet en ligne →

Télécharger le programme (pdf) →