MEGA. Megara Hyblae

  • Section : Antiquité
  • Responsables du programme : H. Tréziny (CNRS, CCJ) et J. –Chr. Sourisseau (Aix Marseille Université)

Présentation

Le programme 2017-2021 marque une reprise de l’activité de terrain à Mégara Hyblaea après plusieurs années consacrées à la publication des fouilles anciennes et marquées par plusieurs publications d’envergure : Mégara Hyblaea 5 sur la ville archaïque en 2004, Mégara Hyblaea 6. 1 et 6.2 sur la nécropole archaïque méridionale (6.2 en 2017, 6.1 en préparation), Mégara Hyblaea 7 <s> </s>sur la ville hellénistique (à paraître début 2018).

Le programme 2017-2021 s’appuie sur les résultats de la fouille 2006 sur la porte archaïque Ouest et des prospections géophysiques menées entre 2008 et 2013. Il s’agit d’explorer un secteur de la <s> </s>partie Ouest de la ville, pour déterminer s’il fait partie du projet original de lotissement (vers 700 av. J.-C.) ou constitue une extension postérieure dans le courant du VIIe s. On essaie également de comprendre la façon dont le sanctuaire du Nord-Ouest, d’abord <s> </s>lié au village néolithique, est intégré dans le plan régulier de la ville.

Profitant de l’absence de structures hellénistiques, d’un état de conservation assez bon, et des images fournies par les prospections géophysiques, le programme comprend également la fouille stratigraphique intégrale d’au moins deux maisons archaïques, ce qui sera une première sur un site dans lequel les maisons ont toujours été fouillées par sondages.

Un autre programme devrait se développer dans la dépression centrale de l’Arenella, entre les deux plateaux Nord et Sud. Il portera en priorité sur l’étude d’une petite nécropole du début du VIIe s., qui semble indiquer que ce secteur était d’abord extra-muros, puis sur les structures d’habitat qu’il faudra dater et interpréter.

Mots-clés

Antiquité grecque, colonisation, Méditerranée, Sicile, urbanisme, topographie, architecture, céramique

Chiffres clés

  • 5 équipes de recherche
  • 60 hectares (superficie de la ville archaïque)
  • 9 hectares (superficie de la ville hellénistique)
  • 68 ans depuis le début des fouilles de l’EFR en 1949
  • Bientôt 8 volumes parus dans la Collection de l’École française de Rome

Calendrier des opérations

En 2017

  • Mai 2017. Poursuite des études de matériel (thèses en cours de Lou de Barbarin sur les céramiques archaïques, Alexis Varraz sur le terres cuites architecturales), recherches sur les carrières et la pierre de construction, catalogage des blocs d’architecture des fouilles anciennes.
  • Septembre-Octobre 2017. Trois sondages ouverts à l’Est du sanctuaire du Nord-Ouest afin de vérifier la lecture des prospections géophysiques, de préciser l’emplacement des rues et des îlots

En 2018

  • 18 avril-23 mai 2018 :  campagne de fouille

Valorisation et résultats attendus

  • Mise en place d’un Système d’Information Géographique
  • Mise en place d’un système d’enregistrement des données archéologiques (SYSMEG) fondé sur le système SYSLAT (avec la collaboration de Michel Py)
  • Poursuite du catalogage des collections anciennes (céramique, architecture, objets métallliques, statuaire et coroplastique).
  • Compte-rendu des fouilles dans un <s> </s>nouveau volume de la série Mégara.
  • Contribution de l’EFR à l’amélioration de la présentation des salles Mégara au Musée Paolo Orsi
  • Préparation des salles du nouveau Musée de Mégara Hyblaea
  • Contribution à la réfection des panneaux didactiques sur le site
  • Rédaction d’un nouveau Guide archéologique du site pour mettre à jour le volume Mégara 3 paru en 1983

Partenaires

  • École française de Rome
  • Polo regionale di Siracusa per i siti e musei archeologici, Museo Paolo Orsi (Polo Regionale di Siracusa per i siti e musei archeologici Museo Paolo Orsi)
  • Soprintendenza per i Beni Culturali ed Ambientali, Siracusa
  • Centre Camille Jullian (UMR 7299, Aix-Marseille Université, CNRS, Culture, Inrap)
  • Centre Jean Bérard (USR 3133, CNRS/EFR)
p
a
r
t
a
g
e
r