FAC-SIMILE. Documentation graphique et musées de peinture étrusque

  • Section : Antiquité
  • Responsables : Natacha Lubtchansky, Université François-Rabelais-CeTHiS ; Susanna Sarti, archéologue, et Lucrezia Cuniglio, Soprintendenza Archeologia della Toscana

Présentation

FAC-SIMILE. Documentation graphique et musées de peinture étrusque

FAC-SIMILE est un programme de recherche et de documentation des reproductions graphiques de la peinture étrusque, élaborées entre le XVIIIe et le XXe siècles. Aquarelles, calques et facsimilés reproduisant les fresques des tombes étrusques (Cerveteri, Chiusi, Orvieto, Tarquinia, Véies, Vulci) seront envisagés à travers leur rôle dans la diffusion de l’art et de la culture étrusque au sein des lieux d’exposition (musées, collections privées, expositions).

Cette documentation graphique a fait l’objet de divers programmes de recherche isolés, expositions, publications, en fonction des lieux de conservation des fonds depuis les années 1980 (L. Banti, G. Colonna, C. Weber-Lehmann, H. Blanck, M. Moltesen, etc.). Dans la tradition de ces différents travaux et à un moment de développement particulièrement prolifique des recherches sur la réception de l’antiquité sur un plan international, le programme FAC-SIMILE vise à réunir les chercheurs et institutions concernés en Italie, France, Allemagne, Grande-Bretagne, Danemark, Suède, Etats-Unis, afin de comparer les différents fonds documentaires. L’ouvrage Dipingere l’Etruria. Le riproduzioni delle pitture etrusche di Augusto Guido Gatti, Osanna Edizioni, 2017 (a cura di L. Cuniglio, N. Lubtchansky, S. Sarti), qui vient d’éditer l’ensemble de la documentation graphique que le peintre florentin élabora pour la Galleria della pittura etrusca in facsimile de Florence (1903-1931), permet ainsi d’enrichir le corpus général et de revenir sur des questions d’histoire patrimoniale et d’histoire de la muséographie.

Au travers de plusieurs réunions scientifiques, faisant interagir les spécialistes et les conservateurs de ces documents, seront abordées différentes questions :

  • l’organisation des fonds documentaires conservés ;
  • une étude comparative des représentations graphiques : leur production (contexte culturel de leur programmation ; processus et techniques d’exécution) et leur fonction (contexte d’utilisation ; muséographie).

Calendrier des opérations 2017-2021

Réunions scientifiques prévues :

 

A propos de FAC-SIMILE 1 :

La première journée d’étude aura lieu le 11 décembre 2017 à l’École française de Rome. Elle visera à établir une cartographie des différentes collections de dessins modernes élaborés entre le XVIIIe et le XXe siècle, sur la peinture murale étrusque, et à préciser leur composition. La confrontation des différents fonds, avec une attention portée aux matériaux utilisés, aux techniques employées et aux modes d’exposition, permettra de mettre en question la notion de collection pour cette documentation, d’approfondir les processus employés ainsi que leur évolution jusqu’à la fin du XXe siècle. A cette fin, la comparaison des diverses expériences qui ont conduit à la création de reproductions 1:1 sera envisagée. D’autre part, les aquarelles pourront être replacées dans la tradition plus longue qui est la leur, concernant leur élaboration, leur technique et leur style. Plus généralement, la question du choix des tombes reproduites, celle des objectifs (scientifiques, documentaires, pédagogiques, sociaux, politiques, idéologiques, mercantiles, etc.) recherchés ou de la réception de ces entreprises pourront aussi être abordées

Valorisation et résultats attendus

Cette réflexion s’appuiera sur un programme d’inventaire et d’édition des fonds conservés. Le site ICAR – IConographie ARchéologie (ISSN 2491-2301) proposera une mise en commun des séries de dessins, renvoyant, le cas échéant, aux différents sites internet où ces fonds sont publiés.

icar.huma- num.fr

Un dernier volet sera à l’attention d’un public plus large : une exposition virtuelle en ligne permettra de replacer dans l’espace reconstitué en 3D d’une tombe étrusque les différents dessins qui ont été élaborés depuis la découverte du monument.

p
a
r
t
a
g
e
r