Les officiers de l’Europe angevine (XIIIe-XVe siècle). ANR EUROPANGE


Axe 4. Le laboratoire politique et social italien

Responsables :

Serena Morelli (Seconde Université de Naples), Riccardo Rao (Université de Bergame), Thierry Pécout (Université d’Aix-en-Provence (UMR CNRS 6570 TELEMME), Jean-Luc Bonnaud (Université de Moncton), Isabelle Matthieu (Université d'Angers).

  • La circulation des officiers à la fin du Moyen Âge, notamment à travers les relations entre gouvernement central et territoires dominés, est un thème qui, depuis quelques années, retient l’attention des chercheurs qui s’intéressent à la construction de l’État et à la circulation des pratiques de gouvernement. Le Moyen Âge, et singulièrement les XIIIe-XVe siècles, voit la mise en place des organismes, corps et méthodes administratifs qui assurent aux États princiers leur premier développement. Nous nous proposons d’en examiner un aspect, celui de la constitution d’un corps d’administrateurs et de spécialistes de la chose publique, les officiers, avec leurs réseaux, leur formation, leurs compétences. Nous considèrerons comme cadre politique de l’analyse l’ensemble des territoires placés sous la domination des princes angevins : Anjou, Provence, Italie du Sud et Sicile, Hongrie, et peut-être aussi Pologne et Morée (actuelle Grèce continentale). Cet ensemble précaire et discontinu pose aussi la question des capacités d’une autorité politique à rassembler des territoires et des peuples et à les administrer, interrogation qui revêt un sens très particulier lorsque nous la confrontons à nos propres questionnements actuels concernant la construction européenne. L’enjeu est donc de nous comprendre, à l’échelle continentale, en interrogeant notre passé politique commun.
  • Les recherches prosopographiques : les travaux réalisés jusqu’à présent sur les officiers angevins ont permis de dresser un panorama complet de la catégorie socio-professionnelle de ces hommes de pouvoir dont l’itinérance au sein de toute l’Italie centro-septentrionale est l’une de leurs principales caractéristiques. L’analyse de la chronologie et de la géographie a mis en évidence l’existence de réseaux de pouvoir et de fortes connexions politiques qui s’enracinent dans les villes mais également à l’extérieur de celles-ci. En particulier, durant la période étudiée, le parti guelfe est l’un des principaux vecteurs de changement et d’orientation politique : Charles Ier d’Anjou et ses successeurs ont eu une action déterminante sur les choix administratifs qui ont pu être faits au sein de l’aire d’influence du parti Guelfe, où la présence de personnes provenant d’Italie méridionale et de Provence fut considérable. De la même manière, nous devrons nous interroger sur la nature des liens qui peuvent exister avec les gouvernements communaux et la cour des papes à la charnière des XIIIe et XIVe siècles ; le but étant de déterminer d’éventuels phénomènes de mobilité géographique et sociale des officiers et ce qui a pu conduire à leurs éventuels déplacements. La monarchie angevine des XIIIe et XIVe siècles a imposé son autorité sur un vaste territoire incluant le Mezzogiorno, la Provence et quelques espaces périphériques, des territoires de l’Italie centrale et septentrionale, l’Anjou, la Hongrie et la Morée ; un espace qui représente un terrain fécond pour analyser les phénomènes de relations et d’échanges culturels, politiques et idéologiques dont la mobilité sociale est le principal vecteur. Ces vingt dernières années, l’historiographie a redécouvert ces champs de recherche après une longue période de désintérêt sans doute lié en partie à la destruction des archives de la chancellerie angevine de Naples.
  • La base de données : afin d’éviter une superposition des recherches et les partis pris historiographiques propres à l’école italienne et française, nous entendons créer, grâce aux vastes dépouillements qui ont été menés dans les archives, une base de données sur les officiers angevins en Europe. L’idée qui prévaut est de mettre en évidence les carrières des individus ainsi que leur mobilité dans chaque espace soumis à l’influence angevine : un tel outil constituera un important point de départ en ce qui concerne l’historiographie des différents pays participants au projet. La base de données sur les officiers angevins peut constituer un outil de référence et un espace de rencontre non seulement pour les chercheurs français et italiens s’intéressant à la circulation des officiers au sein de l'Europe angevine, mais également pour tous les spécialistes de l’Europe angevine au sens large, en sollicitant la production de nouvelles recherches spécifiques sur le sujet. Durant les premières années du projet, quelques rencontres préparatoires auront lieu afin de discuter des éventuels problèmes techniques posés par la base de données, de son élaboration et de l’encodage des premières données. La base de données sera accessible sur un serveur de sorte que l’encodage des données puissent être effectué à partir de n’importe quel ordinateur connecté à internet (architecture client/server). En outre, il est prévu de procéder à un fichage systématique des registres de la chancellerie angevine, ce qui constituera un autre réservoir commun de données intéressant tous les espaces vivant sous hégémonie angevine. Un tel travail de mise en oeuvre de la base des données constituera un important point de départ en vue de la publication d'un premier volume sur la circulation des officiers dans l'Europe angevine.
    Les objectifs généraux sont les suivants :
    1. comprendre les modalités de l’intégration des différents territoires situés en bordure de la Méditerranée au sein des territoires angevins à travers l’étude de la circulation des fonctionnaires ;
    2. intégrer une réflexion historiographique en confrontant les différents courants, en particulier l’école française et l’école italienne ;
    3. réfléchir aux aspects qui ont contribué à la mise en place d’une identité européenne.




Partenaires institutionnels

  • Université d’Angers (CERHIO UMR CNRS 6258)
  • Seconde Université de Naples
  • Université de Bergame (Département des Lettres)
  • Université de Saint-Etienne
  • Université de Moncton, Canada (Département d’Histoire et de Géographie)

Résultats attendus

  • un portail contenant : 1. une base de données relative aux officiers à travers l’Europe angevine entre les XIIIe et XVe siècles ; 2. un dictionnaire biographique sur les officiers angevins réalisé sur le mode WIKI; 3. des supports pour étudier l’espace angevin en privilégiant une approche pluridisciplinaire (cartes, articles, iconographie...) ; 4. des publications qui mettront en évidence les points communs et les différences entre les territoires de l’aire d’influence angevine, tant d’un point de vue culturel et politique qu’administratif. Tout ceci en vue de la publication de :
  • un volume de synthèse qui offrira un panorama large et original de la circulation des officiers au sein de l’espace angevin publié dans la CEF ou aux Presses Universitaires de Rennes.

Participation EFR

  • Préparation du projet ANR (2012-2013)
  • Partenaire principal du projet ANR EUROPANGE (2014-2017)
  • Support logistique

Calendrier prévisionnel

  • 2012 : élaboration et création de la base de données ; préparation d’un dossier ANR
  • 2013 : début de la saisie des informations dans la base de données et préparation d’une publication sur la méthode de travail
  • 2014-2017 (programme ANR EUROPANGE) : développement de la base de données (poursuite de la saisie), contrôle de son fonctionnement, vérifications diverses, publication des premiers résultats ; organisation d'un atelier doctoral

Rencontres scientifiques de l'EFR

Le détail des rencontres est mis en ligne sur le site quinze jours avant (rubrique Événements).

Contacts :

Section Antiquité : Giulia Cirenei secrant(at)efrome.it

Section Moyen Âge : Grazia Perrino secrma(at)efrome.it

Section Époques moderne et contemporaine : Claire Challéat secrmod(at)efrome.it

 

 

Prochaines manifestations

 

Presentazione di libro

 

 

 

Seminario Italia contemporanea ottobre-dicembre 2017 / Modern Italy Seminar october-december 2017

 

 

 

 

 

Journées d’étude, Musée du Louvre-Lens, 14 et 15 décembre 2017

 

 

 

Seminario Internazionale di Studi - Salerno

 

 

Circolo Medievistico Romano, 12 dicembre 2017

Le 12/12/2017 à École française de Rome (Piazza Navona 62), salle de séminaire

 

San Marco, Venezia, Reichenau: passaggi di persone, culti e reliquie tra i due lati delle Alpi nel X secolo

 

 

 

Exposition - Museo del territorio di Foggia

 

 

p
a
r
t
a
g
e
r