Mégara Hyblaea - Sicile, Italie

  • 728-483 av. J.-C., époques hellénistiques et romaines

C’est en 1949 que François Villard et Georges Vallet, jeunes membres de l’EFR, mènent la première mission archéologique française à Mégara Hyblaea, avec pour objectif d’affiner la chronologie de la céramique corinthienne en fouillant l’habitat d’une colonie grecque archaïque de première génération.

De nombreux membres de l’EFR après eux (parmi lesquels Mireille Cébeillac, Michel Gras, Henri Tréziny, Jean-Christophe Sourisseau, Claude Pouzadoux et Laurence Mercuri), ainsi que les équipes du CJB depuis 2012, ont travaillé sur ce site qui fait aujourd’hui figure de référence pour l’archéologie coloniale.

Il s’agit en effet de la seule colonie archaïque de première génération pour laquelle aient été fouillés et étudiés à la fois les vestiges du centre urbain et près de deux milliers de tombes des nécropoles environnantes : ces études ont non seulement permis de progresser sur la question de la chronologie céramique, mais aussi de mettre en évidence le premier plan d’urbanisme connu pour le monde grec antique, ainsi que d’appréhender les spécificités des pratiques funéraires grecques en contexte colonial. 

 

  • Bibliographie sommaire :

G. Vallet, F. Villard, P. Auberson, Mégara Hyblaea. 1. Le quartier de l’agora archaïque, Rome, 1976.

G. Vallet, F. Villard, Mégara Hyblaea, 2. La céramique archaïque, Paris, 1964.

G. Vallet, F. Villard, P. Auberson, Mégara Hyblaea, 3. Introduction à l’histoire d’une cité coloniale d’Occident, Rome, 1983.

M. Gras, H. Tréziny, H. Broise, Mégara Hyblaea, 5. La ville archaïque : l’espace urbain d’une cité grecque de Sicile orientale, Rome, 2004.

http://cefr.revues.org/464

http://cefr.revues.org/1162

http://cefr.revues.org/1484

http://cefr.revues.org/1013

cefr.revues.org/1337

  • Pour en savoir plus :

ccj.cnrs.fr/spip.php

 

 

p
a
r
t
a
g
e
r