Pourquoi la musique ? Réflexions comparatives sur cet autre lieu du social en Méditerranée

Catégorie : La recherche
Lieu et date :

Marseille

Du 08/10/2015 à 15h03 au 09/10/2015 à 15h03

Terrains, approches et thématiques de musicologues, ethnomusicologues et anthropologues dans la région méditerranéenne

Journée d’étude
de l’IDEMEC UMR 7307 AMU-CNRS et de l’École française de Rome

Avec la collaboration du MuCEM – Département de la Recherche et de l’Enseignement

Organisation

Cyril Isnart (CNRS-IDEMEC)
Olivier Tourny (CNRS-École française de Rome)

Les 8 octobre 2015 (14h00-17h30) et 9 octobre 2015 (9h00-12h30)

MuCEM – Institut Méditerranéen des Métiers du Patrimoine
Entrée Fort Saint-Jean
201 quai du Port
13002 – Marseille

Présentation

À la fin du XXe siècle, l'analyse du fait musical en Méditerranée s'est développée autour de l'étude de traditions stylistiques bien identifiées au niveau national ou régional, ou autour de pratiques partagées entre différentes régions, comme la polyphonie. Elle s'est appuyée par ailleurs sur les paradigmes concurrents de l'approche de musicologie comparée, ouvrant la voie à des confrontations et des rapprochements, et sur l'étude des dimensions sociales de la musique, mettant en lumière les usages et les effets de la performance musicale dans les groupes qui la produisent ou l'écoutent. Sans renier les apports de l'une ou de l'autre de ces tendances, les anthropologues qui s'intéressaient aux musiques méditerranéennes ont souvent mixé ces manières de comprendre, d'entendre et de voir les pratiques musicales, démontrant à la fois leur connaissance profonde de l'histoire de leur discipline et une certaine liberté intellectuelle, voir esthétique. Depuis, le tropisme méditerranéen a eu à souffrir quelques remises en cause théoriques parfois excessives et les contextes de performances se sont sensiblement élargis, complexifiés, emmêlés, plongeant les théories locales de la musique dans un monde bordé par la World Music, les politiques patrimoniales et les interdits religieux.

Le but de cette rencontre est donc de confronter les terrains, les approches et les thématiques couverts par quelques musicologues, ethnomusicologues et anthropologues sensibles à l'objet musical dans la région méditerranéenne, pour tenter de baliser et d’ouvrir plus encore ce territoire de la recherche quelques trente ans après les premières tentatives de synthèse régionale.

Programme

8 octobre 2015, 14h00-17h30

Introduction
Cyril Isnart, CNRS-IDEMEC et Olivier Tourny, CNRS-École française de Rome

Nicolas Elias, Musée du Quai Branly
Réflexions sur la configuration muhabbet, sociabilité musicale alcoolisée et masculine

Giovanna Iacovazzi, PLM-SEEMS-PS-Université Paris-Sorbonne (Paris IV)
Pourquoi une musique « bruyante » pour une fête si pieuse ? Réflexions, enjeux et aller-retour sur musique et dévotion, sur l’île de Malte, au cœur de la Méditerranée

Olivier Tourny, CNRS-École française de Rome
Jérusalem, des mondes de musiques

9 octobre 2015, 9h00-12h30

Séverine Gabry, IFAO et CREM-LESC UMR 7186
Pérégrinations musicales dans l'Égypte du XXIe siècle

Cyril Isnart, CNRS-IDEMEC
Tiago Pereira et la valeur de la musique portugaise

Rémi Boivin, Centre Norbert Elias
Musiques populaires et aires d'activités situées. Appréhender des processus de catégorisation par l'analyse d'activités collectives d'organisation musicale à Marseille

p
a
r
t
a
g
e
r