Le traité de Rome et la liberté de circulation des migrants en Europe

Catégorie : L'EFR La recherche
Lieu et date :

l'École française de Rome et alla Sapienza (Università di Roma)

Du 06/07/2017 au 07/07/2017

Colloque international

Le traité de Rome et la liberté de circulation des migrants en Europe

En 2017, l’Europe aura soixante ans. Un retour en arrière et un bilan de l’espace de libre circulation qu’elle a mis en place, unique au monde parmi les autres espaces de liberté de circulation et de travail existants (CEDEAO, UNASUR, ASEAN, marché nordique, TTTA…) semble nécessaire. En effet, à l’heure où certains s’interrogent sur l’avenir de Schengen et considèrent que l’Europe risque de perdre ses valeurs fondatrices face à la crise de l’accueil des réfugiés, il est utile de se pencher sur les visions, les réticences, les obstacles, les ambitions successives qui ont présidé à ce projet qui dépasse les considérations démographiques et économiques car il définit une citoyenneté européenne dont l’attribut principal est précisément la libre circulation des Européens. Ce colloque pluridisciplinaire, incluant des historiens, des démographes, des économistes, des politologues, des géographes, retracera les méandres du processus qui a conduit à cette forme de citoyenneté moderne, puisque définie essentiellement par la liberté de migrer à l’intérieur de l’Europe, avec ses périodes-charnières (1968, 1989, 2004, 2014), ses avancées (Erasmus, un rapprochement des Européens par les études, la circulation et le travail) et ses effets non prévus comme la difficile maîtrise des frontières extérieures de l’Europe dans un monde en mouvement dans l’espace euro-méditerranéen.

6 juillet 2017, Sapienza Università di Roma
7 juillet 2017, École française de Rome

Accès libre dans la limite des places disponibles

Contact : Elena Ambrosetti : elena.ambrosetti(at)uniroma1.it

Télécharger le programme en PDF.

Scaricare il programma in PDF.

p
a
r
t
a
g
e
r