Hommage à Alain Dewerpe, un historien entre France et Italie

Catégorie : La recherche
Lieu et date :

Rome

Du 28/09/2017 au 29/09/2017

Journée d'hommage

28-29 septembre 2017, Rome

Journée d’hommage à Alain Dewerpe

ÉCOLE FRANÇAISE DE ROME (piazza Navona 62)

Chercheur discret et exigeant, Alain Dewerpe (1952-2015) a laissé une œuvre riche et puissante, qui juxtapose deux domaines en apparence fort éloignés l’un de l’autre : une histoire du travail et de ses transformations dans l’Europe en phase d’industrialisation, du XVIIIe au premier XXe siècle ; une anthropologie historique de l’État, dans la longue durée, des guerres civiles du XVIe siècle aux violences de l’état démocratique du XXe siècle.

La France et l’Italie ont été ses deux terrains de prédilection. Il a proposé de réinsérer dans une longue durée protoindustrielle une industrialisation italienne longtemps réduite à celle d’un « late comer » ; aux historiens des régimes démocratiques, il a rappelé les ambiguïtés de leur fonctionnements en étudiant les formes de la violence d’État ; aux chercheurs en sciences sociales, il a ouvert les arcanes des sciences « secrètes », celles du secret d’État et des pratiques du renseignement qui scrutent elles-aussi le monde dans lequel nous vivons.

Les trois demi-journées qui seront consacrées à son œuvre suivront le parcours original d’un historien sans concession. Les deux premières rappelleront la place centrale de l’Italie dans ses travaux sur les mondes de l’industrie et de l’usine, que Dewerpe a conduits en privilégiant leurs dimensions sociales. La troisième proposera des lectures croisées, entre France et Italie, d’Espions et de Charonne, deux ouvrages où Dewerpe déploie avec rigueur et inventivité une anthropologie historique qu’il n’a cessé d’enrichir tout au long de sa vie d’historien.

 

Org. Jean Boutier (EHESS), Patrick Fridenson (EHESS), Fabrice Jesné (EFR), Jacques Revel (EHESS) et Silvia Sebastiani (EHESS)

Télécharger le programme en français

Scaricare il programma in italiano

 

Dans le cadre de l'hommage à Alain Dewerpe, une présentation de livre se tiendra le 29 septembre 217, 16h-19h, Rome

ISTITUTO STORICO ITALIANO PER L'ETA MODERNA E CONTEMPORANEA (Via Michelangelo Caetani 32)

Présentation de l’ouvrage inédit d’Alain Dewerpe, Les mondes de l’industrie. L’Ansaldo, un capitalisme à l’italienne 1853-1933, Editions de l’EHESS – Publications de l’École française de Rome, 2017

Intervenants : Marco Doria (Università degli studi di Genova), Patrick Fridenson (EHESS), Luciano Segreto (Università degli studi di Firenze)
Modérateur : Marcello Verga (ISIEMC)

Org. Fabrice Jesné (EFR) et Marcello Verga (ISIEMC)

 

À propos de l'ouvrage

Ce livre a un objet : l’usine comme espace social. Il a un moyen : l’observation du travail industriel. » Voici l’aboutissement d’une très longue enquête menée sur les usines de l’entreprise Ansaldo – sidérurgie, métallurgie, mécanique, chantiers navals – à l’ouest de Gênes, du milieu du xixe siècle aux années 1930. Après ses premiers travaux sur la proto-industrialisation et sur la manufacture, Alain Dewerpe y propose une ethnographie historique des pratiques sociales au sein de l’usine et de leurs transformations, de leurs ajustements souvent difficiles, de leurs confrontations et de leurs conflits. Au centre, donc, le travail, dans ses dimensions économiques, techniques, professionnelles, relationnelles, culturelles ; les rapports de forces induits par les compétences, par l’organisation mais aussi par les habitudes ; les tentatives pour les ordonner à des logiques productives, techniques, financières. Et, plus largement, une réflexion sur la transformation des modes de vie, sur la discipline des corps et des temps. Car derrière les grandes réalisations qui ont fait la gloire de l’Ansaldo, en amont des stratégies du capital et des incertitudes de la gestion, ce livre fait comprendre la « réalité diversifiée des rapports sociaux, l’intégration des microdispositifs, les trajectoires de l’infiniment petit, les combinatoires de l’infime » : ce qui fait l’usine, au jour le jour.

Avec une préface de Michelle Perrot
Avec une postface de Marco Doria


Cet ouvrage s’inscrit dans la collection « En temps & lieux » des Éditions de l’EHESS et dans la collection « Bibliothèque des Écoles françaises d’Athènes et de Rome » de l’École française de Rome.

 

Alain Dewerpe

Normalien, ancien membre de l’École française de Rome, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, Alain Dewerpe (1952-2015) a consacré une part majeure de ses recherches et de son enseignement à l’histoire du monde industriel et des formes de l’industrialisation : L’industrie aux champs. Essai sur la proto-industrialisation en Italie du Nord (1800-1880), Rome, 1985 ; La fabrique des prolétaires. Les ouvriers de la manufacture d’Oberkampf à Jouy-en-Josas (1760-1815), 1990 (avec Y. Gaulupeau) – avec une attention particulière pour le travail et les pratiques usinières : Le monde du travail en France, 1800-1950, 1989 ; Histoire du travail, 2001.

Il est aussi l’auteur de deux livres majeurs : Espion. Une anthropologie historique du secret d’État contemporain, 1994, et Charonne, 8 février 1962. Anthropologie historique d’un massacre d’État, 1986.

 

Pour en savoir plus et commander l'ouvrage : editions.ehess.fr/nos-auteurs/bibliographie/alain-dewerpe/

 

 

 

p
a
r
t
a
g
e
r