Héraldique et papauté. Moyen Age - temps modernes

Catégorie : La recherche
Lieu et date :

École française de Rome

Du 19/05/2016 au 21/05/2016

Colloque international

Colloque international organisé en collaboration avec l’Université du Havre et l’Association des historiens de l’art italien.

Comité d’organisation :

Laurent HABLOT (MCF, Poitiers, Ecole française de Rome)

Yvan LOSKOUTOFF (PR, Le Havre, Académie des jeux floraux)

Comité scientifique :

Giancarlo ALTERI (Directeur du médaillier, Biblioteca Apostolica Vaticana)

Luca BECCHETTI (PR, Archivio Segreto Vaticano)

Martine BOITEUX (EHESS)

Laurent HABLOT (MCF, Poitiers, Ecole française de Rome)

Yvan LOSKOUTOFF (PR, Le Havre, Académie des jeux floraux)

Christian de MERINDOL (Ancien conservateur en chef au Musée des monuments français)

Véronique MEYER (PR, Poitiers)

Michel PASTOUREAU (EHESS)

Olivier PONCET (PR, Ecole des Chartes)

Marco RUFFINI (PR, Roma 1-La Sapienza)

Andrea SACCOCCI (PR, Udine)

Inès VILLELA-PETIT (Conservatrice, Cabinet des médailles-BnF)

Présentation :

Au Moyen Age comme à l’époque moderne, la papauté dispose d’imaginaires variés pour alimenter sa communication institutionnelle. On pense d’abord à l’Ecriture Sainte ou à l’hagiographie, à l’histoire, antique ou récente, à la mythologie, mais on aurait tort de négliger l’héraldique. Un nouveau pape apporte avec lui les images de son blason qui paraissent sur les monnaies, sur les sceaux, sur les médailles, sur la vaisselle et les ornements liturgiques, sur les reliures et les illustrations des livres, dans les armoriaux et dans la littérature de célébration ou de satire (pasquinades), sur les façades et les décors peints ou sculptés des bâtiments (succès dans la grotesque), dans les diverses fêtes et cérémonies, sur les monuments et les tombeaux, sans oublier les jardins, les fontaines, etc... Les cardinaux augmentent souvent leurs armoiries de celles du pape qui les a créés. Ce n’est pas un hasard si la Rome pontificale peut être considérée comme l’une des capitales les plus héraldiques du monde. Dans la peinture, cet imaginaire prend des formes allégoriques, depuis Raphaël et avant lui (Portrait de Léon X, ornement du fauteuil emprunté aux armes du portraituré, trait commun à de nombreux papes), jusqu’au Caravage et après lui (L’Amour triomphant, globe étoilé renvoyant aux armes des Aldobrandini). Les grands décors sont élaborés en programmes. Fritz Saxl avait ainsi étudié l’utilisation ‘hiéroglyphique’ du taureau des Borgia par Pinturicchio dans les appartements du Vatican. Michel Pastoureau s’est intéressé à l’emblématique des Farnèse, famille de Paul III. Carlo Ruffini a récemment consacré un livre à la symbolique héraldique de Grégoire XIII, Corinne Mandel puis Yvan Loskoutoff un à celle de Sixte-Quint. Il reste encore beaucoup à dire. L’héraldique papale, dans ses différents emplois, n’a pas suscité tout l’intérêt qu’elle méritait. Vaste sujet, propre à stimuler historiens, historiens de la littérature et historiens de l’art.

 

Programme

Jeudi 19 mai

14h-Accueil par Fabrice JESNE (Directeur des études pour les époques moderne et contemporaine, École française de Rome)

Président de séance : Yvan LOSKOUTOFF (PR, Université du Havre, Académie des Jeux floraux)

Papauté d’Avignon

14h15-Christian de MÉRINDOL (Conservateur honoraire du patrimoine), « Les débuts de l’héraldique à la cour papale en Avignon sous Benoît XII et Clément VI à la lumière des travaux récents ».

14h50-Emmanuel MOUREAU (Conservateur des antiquités et objets d’art de Tarn et Garonne, chargé de cours en histoire de l’art médiéval, université de Toulouse Jean Jaurès), « L’héraldique pour légitimer sa famille : le cas des cardinaux méridionaux durant la papauté d’Avignon ».

15h25-Jean-Vincent JOURD’HEUIL (Docteur en histoire médiévale, chercheur associé au Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris, UMR 8589), « Pourquoi l’héraldique des papes du Grand Schisme n’a-t-elle pas subi une damnatio memoriae ? Étude des vitraux aux armes pontificales de trois papes dans la cathédrale de Bourges (France) ».

16h00-Christian CHARLET (Ancien haut fonctionnaire, conseiller numismatique de S. A. S. le prince de Monaco, Société française de numismatique), « Monnaies papales d’Avignon (XVIe-XVIIe siècles) ».

16h35-Pause

Exploitation des meubles

17h00-Roger GILL (Docteur, Birmingham City University), « The Borgia Bull and the Daimones of Plutarque ».

17h35-Édouard BOUYÉ (Conservateur général du patrimoine), « Le rouvre des La Rovere et la glorification du pape Jules II ».

18h10-Abslem AZRAIBI (Doctorant, EHESS), « Les glands de la Chapelle Sixtine : Héraldique et Ignudi ».

18h45-Nicolas CORDON (Doctorant, Université de Paris I), « Enjeux du lys farnésien et de l’héraldique papale dans la Sala Regia du palais du Vatican ».

 

Vendredi 20 mai

Président de séance : Laurent HABLOT (MCF, Université de Poitiers, ancien membre de l’École française de Rome)

Moyen Age

8h30-Ileana TOZZI (Ispettore onorario MIBAC, Direttore del Museo dei beni ecclesiastici della Diocesi di Rieti), « Gli stemmi della sala delle udienze del palazzo papale di Rieti ».

9h05-Jean-Bernard de VAIVRE (Président de la Société de l’histoire et du patrimoine de l’ordre de Malte, Membre correspondant de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres), « Armes de la papauté à Rhodes ».

Renaissance

9h40-Elli DOULKARIDOU (Doctorante, Université de Paris I), « Formes et fonctions de l’emblème héraldique dans les manuscrits enluminés des papes et cardinaux du Cinquecento ».

10h15-Pause

10h45-Pierre COUHAULT (ATER Ecole des chartes, membre associé du centre Roland Mousnier, UMR 8596), « L’utilisation des armoiries pontificales dans la caricature protestante au XVIe siècle ».

11h20-Jean-Christophe BLANCHARD (Ingénieur de recherche CNRS-Université de Nancy), « Héraldique et emblématique des cardinaux de Lorraine et de Guise (1518-1637) ».

XVIIe-XVIIIe siècles

11h55-Maurizio Carlo Alberto GORRA (Académie internationale d’héraldique), « Addita Symbola nonnulla Pontificum. Note sull’araldica papale ‘di fantasia’ ».

12h30-Déjeuner

Président de séance : Marco RUFFINI (PR, Università di Roma 1)

14h-Rocco RONZANI (Ordine di Sant’Agostino, Istituto Patristico Augustinianum, Consultore della congregazione delle cause dei santi), « Nivei candoris visae sunt apes : I Barberini e la legenda agiografica di Rita di Cascia ».

14h35-Ludovic JOUVET (Doctorant, Université de Bourgogne-INHA), « ‘Sei stelle che allude l’Arme di Nostro Signore’ : la discrétion héraldique dans les médaille pontificales du XVIIe siècle ».

15h10-Torgeir MELSAETER (Docteur, Université d’Alesund, Norvège, Académie internationale d’héraldique), « Signs and Power in XVIIth Century Rome, Constructing the Papal-Familial Representation by Means of Heraldic Elements (1605-1667) ».

15h45-Martine BOITEUX (EHESS), « L’héraldique dans les fêtes papales (XVIIe-XVIIIe siècles) ».

16h20-Pause

16h45-Massimo SCANDOLA (Docteur de l’université de Trente, Chercheur post doctoral au Centre d’études supérieures de la Renaissance, Université de Tours), « Araldica e libri eruditi nel papato di Clemente XIII Rezzonico (1758-1769) ».

17h20-Alfonso MARINI DETTINA (Avocat près la Sainte Rote, Avocat en cassation), « Alcune riflessioni sulla posizione della Santa Sede in tema di Ordine Equestri ».

17h55-Yvan LOSKOUTOFF (PR, Université du Havre, Académie des Jeux floraux), « Prodiges et présages des armoiries papales aux temps modernes ».

 

Samedi 21 mai

Président de séance : Christian de MÉRINDOL (Conservateur honoraire du patrimoine)

Concessions et partages

8h30-Luisa GENTILE (Dottore di ricerca, Archivio di Stato di Torino, Università di Torino/Université de Savoie-Chambéry), « Le ‘chef de saint Pierre’ dans l’héraldique italienne ».

9h05-Michel POPOFF (Conservateur en chef honoraire du Cabinet des médailles-BnF, Président de l’Académie internationale d’héraldique), « L’intégration par les cardinaux des armoiries pontificales dans leurs propres armoiries ».

9h40-Laurent HABLOT (MCF, Université de Poitiers, ancien membre de l’École française de Rome), « Le partage des armoiries pontificales à la fin du Moyen Age, origines et pratiques ».

10h15-Pause

10h45-Andreas REHBERG (Dr, Deutsches Historisches Institut, Rom), « I papi e la concessione di stemmi : evidenze vaticane per i pontificati di Sisto IV (1471-1484), Giulio II (1503-1513) e Leone X (1513-1521) ».

11h20-Yvan LOSKOUTOFF (PR, Université du Havre, Académie des Jeux floraux), « Concessions héraldiques des papes à la fin de la Renaissance d’après les recueils de brefs de saint Pie V (1566-1572), Grégoire XIII (1572-1585) et Sixte-Quint (1585-1590) ».

 

Télécharger le programme en pdf

p
a
r
t
a
g
e
r