Dictature, Raison d’État, État d’exception : ruptures et continuités, théories et applications

Categoria : La recherche
Luogo e data :

École française de Rome

Dal 31.05.2018 al 01/06/2018

Colloque organisé par Yann Rivière (EHESS) et Marie Goupy (ICP)

On assiste, depuis quelques années, à une explosion des discours autour de l’état d’exception et de l’exceptionnalité, qui vont bien au-delà des événements tragiques qui, depuis le 11 septembre jusqu’aux derniers attentats qui ont touché l’Europe, ont donné lieu à l’application de pouvoirs exceptionnels. Mais en même temps, on ne peut manquer de relever un certain malaise conceptuel à l’égard des notions d’état d’exception ou, plus largement, à l’égard du « jargon de l’exceptionnalité » (Huysmans), contre lesquels se sont multipliés les critiques théoriques et politiques dans le champ universitaire.
Il est certainement bien délicat de chercher à arrêter une définition satisfaisante de l’état d’exception, qu’il s’agisse d’ailleurs d’une définition descriptive ou analytique acceptable. Néanmoins, à l’ombre de l’héritage romain de la dictature, l’idée d’une forme d’intemporalité de l’état d’exception semble également souvent admise, sous la forme au moins d’un problème se posant à toutes les époques et pour tous les régimes : quelle est la forme légitime que peuvent prendre les pouvoirs exceptionnels en situation exceptionnelle ?
Plutôt que de chercher à statuer directement sur la valeur théorique d’une notion telle que celle d’état d’exception, ce colloque se propose de repartir d’une enquête historique et philosophique autour de l’exceptionnalité : il s’agira de développer un examen des pouvoirs de crise (normes, institutions et théories) tels qu’ils sont attestés dans la documentation depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, en examinant également la manière dont les discours autour de l’exceptionnalité se sont produits et transmis. Par le biais d’un tel décentrement historique et philosophique, ce colloque entend jeter un nouveau regard sur la signification de « l’état d’exception » à l’époque contemporaine.
Cette rencontre, accueillie par l’Ecole française de Rome, fait suite à un premier colloque, organisé à l’Institut d’Etudes Avancées, qui s’est tenu les 16 et 17 octobre 2017.

Télécharger le programme en PDF

p
a
r
t
a
g
e
r