Disparition d'Enzo Lippolis

Categoria : Les personnes Presse

Le Centre Jean Bérard et l’École française de Rome s’associent à la douleur de la famille, des amis et des proches d’Enzo Lippolis, qui nous a quittés très prématurément et brusquement dans la soirée du 3 mars 2018.

Professeur ordinaire d’archéologie classique à l’Université de la Sapienza de Rome, Enzo Lippolis avait noué, depuis près de vingt ans, une collaboration avec ces deux institutions françaises en Italie, pour les recherches sur la Grande Grèce, et plus particulièrement sur la région des Pouilles et la ville de Tarente.

En avril 1999 il avait présenté, avec Marina Mazzei, à la première journée d’études du programme de l’EFR sur Antiquités, archéologie et construction nationale au XIXe siècle, une synthèse sur l’« Archeologia in Puglia. Dal regno borbonico all’Unità d’Italia », qui fut publiée dans les MEFRIM en 2001. La même année paraissait, dans les MEFRA, sa contribution au deuxième séminaire du programme Image et Religion dans l’Antiquité gréco-romaine qui portait sur « Culto e iconografia della coroplastica votiva. Problemi interpretativi a Taranto e nel mondo greco ». Dans la même revue il avait déjà publié en 1989 deux articles avec Antonietta Dell’Aglio sur « Il commercio del vino rodio a Taranto » et sur « La documentazione anforaria di Taranto ». En 2000 il organisa avec Martine Denoyelle, Marina Mazzei et Claude Pouzadoux la Table Ronde de Naples sur La céramique apulienne. Bilan et perspectives, dont les actes parurent dans la Collection du Centre Jean Bérard en 2005.

Son soutien constant s’était encore manifesté plus récemment, en 2012, 2013 et 2015, par sa contribution à une journée d’étude et à un atelier sur la céramique italiote, au colloque sur Géants et Gigantomachie entre Orient et Occident et à une rencontre internationale sur les interactions entre Espaces sacrés et espaces de production dans les nouvelles fondations. Pour tous les chercheurs français spécialisés dans l’histoire et l’archéologie de l’Italie du sud Enzo Lippolis était une référence incontournable, un interlocuteur attentif et ouvert au dialogue, un rassembleur qui invitait, par sa pensée stimulante et sa large vision d’esprit, à replacer les études sur la Grande Grèce dans l’histoire du monde méditerranéen. Nous perdons un compagnon irremplaçable.

p
a
r
t
a
g
e
r