MSVATICAN. Catalogage des manuscrits français et occitans de la Biblioteca Apostolica Vaticana (BAV)

  • Section : Moyen Âge
  • Responsables : Maria Careri, professeur, Université de Chieti ; Anne-Françoise Leurquin, ingénieur de recherche, CNRS - IRHT ; Marie-Laure Savoye, ingénieur de recherche, CNRS-IRHT
Page de garde d’un manuscrit de Claude Fauchet (Paris, BnF, fr. 24726, f. 131v). Source : gallica.bnf.fr

Présentation

La Biblioteca Apostolica Vaticana est, par son volume, le 4e fonds mondial pour les manuscrits médiévaux contenant du français et de l’occitan. Ce gisement exceptionnel pour les études romanes fait depuis 2012 l’objet d’un catalogage détaillé sous responsabilité conjointe de la BAV, de l’EFR et de l’IRHT (CNRS).

Le corpus compte environ 400 manuscrits (et plusieurs milliers de textes). Ce n’est pas son seul intérêt.

  1. Le fonds est une mine documentaire exceptionnelle pour la recherche historique. Sa composition est atypique, avec une écrasante prédominance des textes historiques, juridiques, scientifiques et pratiques. Ce sont plusieurs centaines de textes méconnus qui seront à terme exhumés. Plus de détails dans la présentation initiale du projet.

  2. Ces manuscrits sont arrivés à la BAV à la suite de cheminements qui les ont fait passer entre les mains des savants et humanistes européens des 16e et 17e s. Ils représentent un précieux témoignage de la réception et des usages de la production écrite vernaculaire médiévale aux premiers siècles modernes. Pour cette raison, le catalogue accorde une attention soutenue à l’identification des annotateurs.

Calendrier des opérations pour 2017

  • Fin novembre, journée d’étude à l’EFR, où l’on s’interrogera sur l’intérêt pour la philologie du passage des chansonniers médiévaux entre les mains des humanistes
  • Au fil de l’année, achèvement de 120 notices (essentiellement les fonds Barberini, Chigi, Ottoboni, Palatin)

Valorisation et résultats attendus

La publication des résultats se fera sous trois formes :

  1. Publication d’un catalogue imprimé.

  2. Intégration des contenus textuels et des données codicologiques dans la base Jonas, permettant des interrogations croisées sur un corpus de très grande échelle (près de 19000 manuscrits médiévaux en français ou en occitan).

  3. Intégration des descriptions dans le catalogue informatique de la BAV, en lien avec les numérisations des manuscrits.
p
a
r
t
a
g
e
r