Jebel Oust - Tunisie

  • Début Ier s. – VIIe s. de n. è.

Située à 32 kilomètres au sud-ouest de Tunis, le site de Jebel Oust, dont les vestiges s’organisent autour d’une source thermale, a fait depuis 2000 l’objet de recherches menées conjointement par l’Institut national du Patrimoine (Tunis) et l’Ecole française de Rome, le Collège de France et le Musée national d'Histoire et d'Art de Luxembourg.

Dirigée par A. Ben Abed et J. Scheid, avec la collaboration de C. Balmelle, H. Broise, Chr. Petit et J. Metzler, la mission a permis le relevé, l’étude et la publication du site, en grande partie dégagé lors des fouilles entreprises en 1961-1963 par Mohammed Fendri (Institut national d'Archéologie et d'Art).

Ont été identifiées les différentes phases de construction du sanctuaire et des thermes érigés autour de la source chaude, mais aussi du complexe résidentiel qui s’élève à l’est des thermes. Un programme de consolidation et de protection des pavements en mosaïque et en opus sectile de cet édifice a également été mis en place. Les fouilles récentes ont également mis au jour un vaste jardin clôturé. Les investigations en cours tendraient à interpréter le site de Jebel Oust comme un lieu de culte extra-urbain, dépendant d’une des cités des environs.

  • Bibliographie sommaire.

Ben Abed A., Scheid J., « Nouvelles recherches archéologiques à Jebel Oust (Tunisie) », CRAI, 2005-1, p. 321-349 ;

Ben Abed, A., Scheid, J., Broise, H., Balmelle, C., «  Le sanctuaire de source de Jebel Oust (Tunisie) », Les Nouvelles de l’Archéologie, n°124, sept. 2011, p. 10-14.

MAE, Archéologies : vingt ans de recherches françaises dans le monde, Paris, 2004, p. 258-259 ;

 

 

 

p
a
r
t
a
g
e
r