Marie-Adeline Le Guennec

marie-adeline.leguennec(at)efrome.it
Membre de troisième année, section Antiquité
Membre de la section Antiquité
Docteur en Histoire, 2014
Chercheuse associée au Laboratoire HiSoMA (UMR 5189)
Agrégée de l'Université (Lettres classiques)
Ancienne élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm
Domaines de recherche
  • mobilités humaines et structures d'accueil dans le monde romain antique
  • histoire économique du monde romain (échanges, droit commercial, monde des métiers)
  • histoire culturelle du monde romain (hospitalité, sociabilités, élites et plèbe)
Projets de recherche
  • Thèse de doctorat

L'accueil mercantile dans l'Occident romain. Aubergistes et clients (IIIe s. av. J.-C.- IVe s. ap. J.-C.), sous la direction de Mme le Professeur C. Virlouvet, Aix-Marseille Université, Centre Camille Jullian (UMR 7299). Doctorat soutenu le 12 septembre 2014. Publication en cours.

Cette étude porte sur le secteur commercial qui, dans le contexte de l'Antiquité romaine, fournissait à une clientèle, contre paiement et sans sélection préalable, un accueil provisoire, consistant le plus souvent en un hébergement assorti de prestations complémentaires (restauration, débit de boissons, prise en charge des montures et véhicules...). Elle se fonde sur l'analyse d'un corpus au croisement des sources littéraires, épigraphiques, juridiques, iconographiques et archéologiques, centré sur la partie occidentale de l'empire territorial de Rome et envisagé sur le temps long, de la période médio-républicaine au début de l'Antiquité tardive. En dépit de la déconsidération dont faisait l'objet cette activité que je qualifie à titre générique d'accueil mercantile, notamment de la part des élites qui privilégiaient, pour se faire héberger hors domicile, les réseaux d'hospitalité gratuite, mes recherches doctorales m'ont permis de mettre en lumière le rôle peu connu et pourtant essentiel joué par les auberges romaines dans la gestion des mobilités humaines et matérielles, notamment à caractère économique, mais aussi dans le développement des sociabilités plébéiennes, en voyage comme au quotidien.

  • Projet de recherche post-doctoral

L'accueil des gens de passage dans le monde romain antique

Mon projet de recherche post-doctoral poursuit l'analyse des mobilités romaines débutée durant ma thèse. Ce projet est plus précisément tourné vers l'étude des modalités d'accueil dont disposaient, pour faire étape, les individus et groupes en déplacement à travers le territoire romain, ceux qu'avec Cl. Moatti et W. Kaiser on nomme aujourd'hui les gens de passage. Le choix de cette thématique de recherche doit être directement replacé dans le contexte historique de l'expansion territoriale de Rome. Dans ce monde romain qui s'étend progressivement à partir de la période républicaine, l'accueil sous toutes ses formes participait à la fluidité de la circulation des hommes, des biens et de l'information : il apparaît dès lors fondamental de réfléchir au rôle méconnu des structures et lieux d'accueil dans l'organisation et la cohésion de l'espace romain, d'un point de vue logistique, politique et culturel, en synchronie comme sur le temps long.

Ce programme général est d'abord abordé par le biais de l'hospitalité, désignée en latin par le terme hospitium, qui constitue à travers toute la période romaine un véritable point de référence en matière d'accueil. L'étude de cette notion fait notamment l'objet d'une approche en collaboration, par le biais du projet collectif HospitAm (Hospitalités dans l'Antiquité méditerranéenne, projet émergent de l'ENS de Lyon) dont j'assure la coordination avec Mme Cl. Fauchon-Claudon (MCF Histoire-ENS de Lyon). Ce travail sur l'hospitalité romaine comme pratique d'accueil est renforcé par une étude de cas, consacrée aux lieux d'accueil de la uia Flaminia, axe routier d'importance majeur qui reliait Rome à Ariminum. À partir d'une reprise des sources antiques et de la documentation archéologique, assortie d'observations sur le terrain, il s'agit de s'interroger sur la possibilité d'identifier les lieux d'étape dont la voie était dotée ainsi que sur les éventuelles caractéristiques matérielles de ces lieux ; cette étude vise à développer une méthodologie adaptée à l'échelle de la voie, transposable par la suite à d'autres itinéraires, italiens ou provinciaux.

Publications

Choix de publications

  • [en préparation] Hospitality and Home, à paraître dans Berry, J., Wallace-Hadrill, A. (éd.), The cultural history of the Home, 800 BC-AD 800. Londres etc., Bloomsbury, 2017.
  • [en préparation] Ripensare la terminologia dell'attività alberghiera nella Roma antica, tra fonti testuali e vestigia archeologiche, à paraître dans les Actes du workshop Rivisitare le cauponae. Cultura materiale e spazio sociale nei luoghi di ospitalità romani / Revisiting cauponae. Material culture and social space in Roman bars and inns (Rome, Institutum Romanum Finlandiae, 20 mai 2016), Acta Instituti Romani Finlandiae, 2017.
  • Identifier une auberge romaine. Quelques réflexions méthodologiques / Methodological Thoughts on the Identification of Roman Inns, dans Basso, P., Zanini, E. (éd.), Statio amoena : sostare e vivere lungo le strade romane, Oxford, Archaeopress, 2016, p 81-90.
  • En collaboration avec Ollivier, J., Blondel Fr., Pèdoussaut, L., Foucras S., Hallavant Ch. et Longepierre, S., L'auberge de la Scène nationale à Augustonemetum/Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Une auberge et son enseigne peinte, Gallia, 73/1, 2016, p. 189-216.
  • Le Princeps et la popina. Une législation somptuaire d'un ordre nouveau au Haut-Empire ?, Mélanges de l'École Française de Rome Antiquité, 128/1, 2016 (https://mefra.revues.org/3123).   
  • Temporalités du séjour hôtelier dans la Méditerranée romaine occidentale : des uiatores de passage aux inhabitatores perpetui, Pallas, 99, 2015, p. 141-156. 
  • Aux sources de la Méditerranée antique. Les sciences de l'Antiquité entre renouvellements documentaires et questionnements méthodologiques, éd. M. Carrive, M.-A. Le Guennec, L. Rossi, Aix-en-Provence, Presses Universitaires de Provence, 2014.
  • Le stabulum romain, écurie ou établissement hôtelier ? La langue juridique et l'usage, dans M. Carrive, M.-A. Le Guennec, L. Rossi (éd.), 2014, p. 215-227.
  • Altérités gastronomiques et infâmes métissages de la popina romaine, Hypothèses 2011, Travaux de l'école doctorale d'Histoire, Publications de la Sorbonne, 2012/1, p. 355-365.

Diffusion des connaissances

  • Aubergistes oubliés du monde romain, L'Histoire, n°430, 2016, p. 80-84.

Collaborations nationales et internationales

  • Participation au programme Atlas des migrations et des mobilités en Méditerranée, coordonné par Virginie Baby-Collin, Sophie Bouffier, Stéphane Mourlane, François Dumasy (EFR - AMU)

Enseignement

  • 2009-2012 : doctorante contractuelle chargée d'enseignement, Université de Provence Aix-Marseille I
  • 2012-2013 : ATER en Histoire ancienne, Université de Picardie Jules-Verne
  • 2014-2015: ATER en Histoire ancienne, Aix-Marseille Université

Histoire générale du monde romain (période royale et République), travaux dirigés, L1-L2
Histoire générale du monde grec (périodes archaïque et classique), travaux dirigés, L1-L2
Méthodologie de l'histoire ancienne, L1-L2
Archéologie romaine, cours magistraux et travaux dirigés, L3
Alimentation et société dans le monde romain antique, cours magistraux et travaux dirigés, L1-L2-L3

Date d'arrivée 01/09/2015
p
a
r
t
a
g
e
r