Nouveauté : Ateliers d’initiation à la recherche de l’EFR

Catégorie : La recherche Formations Appels à candidatures
L’École française de Rome propose désormais, au second semestre de chaque année universitaire, l’organisation en Italie d’un atelier d’initiation à la recherche dans le cadre des masters relevant des disciplines historiques, archéologiques, et des sciences sociales.

Présentation générale

L’objectif est de faire découvrir concrètement aux étudiants les terrains de la recherche dans les disciplines qu’ils ont choisies pour leur master, de leur faire comprendre comment le chercheur peut exploiter ces sources que sont les archives, les bibliothèques et les sites archéologiques pour faire progresser les connaissances dans sa discipline. Il s’agit de leur faire découvrir la richesse de fonds cohérents, de les mettre au contact direct avec des sources et des institutions auxquelles ils n’ont pas forcément un accès facile localement.

Pendant une semaine, une promotion d’étudiants (15 à 20), sélectionnée par le comité de coordination de la politique scientifique de l’EFR et par les organisateurs de l’atelier, sera reçue à Rome ou sur d’autres terrains italiens. Elle bénéficiera de formations théoriques et méthodologiques dans lesquelles seront impliqués entre autre des membres de l’EFR titulaires d’un doctorat, avec une mise en situation sur le terrain (archives, dépôts, musées et sites archéologiques).

Premier atelier en mars 2017 à Rome : Faire l’histoire du monde depuis Rome à partir des sources pontificales (XIVe - XXe siècle)

Organisateurs : Olivia Adankpo, Marie Bossaert, Bertrand Marceau, Camille Rouxpetel, Cesare Santus, Benoît Schmitz, Cécile Troadec

Lieu et dates : Rome, 13-17 mars 2017

Pourquoi et comment peut-on faire l’histoire du monde à partir des sources pontificales ? Rome, par la présence de la curie romaine et des institutions qui lui sont associées, se trouve dépositaire d’un immense corpus, résultat de la mise en archives des entreprises pontificales et de l’expansion de la catholicité, qui prend la direction de la Méditerranée orientale et méridionale, de l’espace balkanique, mais aussi de l’Amérique latine, de l’Asie ou de l’Afrique.

Rome constitue également le lieu d’aboutissement des circulations de nombreux étrangers – marchands toscans, pèlerins éthiopiens, missionnaires brésiliens, émissaires ottomans ou clercs polonais. Les bibliothèques et les fonds d’archives de la Ville traduisent ainsi sa centralité et son statut de ville-monde. Rome possède en ce sens des collections remarquables de manuscrits et d’archives relevant des mondes extra-européens, reflet des ambitions romaines d’être la capitale de la chrétienté.

Cet atelier organisé par l’École française de Rome a pour vocation de faire découvrir ces collections aux étudiants de Master 1 et 2. L’objectif est à la fois historiographique et méthodologique : il s’agira de montrer aux étudiants comment il est possible d’écrire l’histoire du monde à partir de Rome, d’une part, et de leur apprendre d’autre part à manier un certain type de sources et à faire émerger un projet de recherche à partir de la documentation.

L’atelier repose sur le principe d’un dédoublement de la formation : le matin, présentation des fonds (contenu et constitution) ; l’après-midi, mise en pratique par la visite des sites (archives et bibliothèques). Les sources sont ainsi au cœur du stage, qui met l’accent sur le contact direct avec la documentation et les différents outils de l’enquête en archives (inventaire, catalogue). Les séances (volet théorique comme volet pratique) sont assurées par un ou plusieurs membres de l’EFR, qui présentent les collections dont ils sont familiers. De courtes lectures préparatoires seront proposées afin de fournir des références indispensables à la découverte des collections et des archives.

Seront envisagés, au cours de la formation :

  • Présentation du gouvernement pontifical et des différents sujets producteurs d’archives
  • Histoire des archives et des bibliothèques
  • Focus sur les missions, les nonciatures, etc.
  • Exercices pratiques à partir de différents types de documents
  • Atelier d’écriture et de construction d’un projet de recherche.

Admissions

Les dossiers de candidatures (comportant un CV, un relevé des notes obtenues en L3 ou M1, et une lettre de motivation évoquant les projets futurs de l’étudiant) seront transmis par les responsables de master qui choisiront en interne ceux de leurs étudiants dont ils estiment qu’ils tireront le plus grand profit de la formation proposée et désigneront au sein des enseignants du master un correspondant qui sera l’interlocuteur de l’EFR dans la phase de préparation et de déroulement de l’atelier.

Les dossiers, sous forme d’un seul document PDF, devront parvenir avant le 17 novembre 2016 à l’adresse suivante secrmod(at)efrome.it. La sélection effectuée par le comité de coordination de l’EFR sera communiquée au plus tard le 15 décembre 2016.

 

 

Informations pratiques

Cette semaine de formation intensive pourra être sanctionnée par l’octroi d’ECTS correspondant par exemple à ceux attribués le cas échéant pour l’UE de stage, ou entrer pour une épreuve dans l’obtention d’une UE du master suivi par l’étudiant, à la libre appréciation des formations de master concernées.

Chaque étudiant remettra un rapport sur la semaine de stage et les enseignements qu’il en tire pour la suite de son cursus (environ 8 pages) qui sera évalué par le responsable du master et un formateur ayant participé à l’atelier.

Les frais de transports sont à la charge de l’université ou des étudiants. L’EFR prend à sa charge les frais d’hébergement et de nourriture.

 

 

p
a
r
t
a
g
e
r