Représenter la musique dans l’Antiquité. Le langage des images : formes, usages et fonctions

Category : La recherche
Place and date :

École française de Rome

From 03-25-2015 to 26/03/2015

table ronde internationale

La musique occupe une place de choix dans les sociétés antiques et cette prééminence est largement valorisée dans l’iconographie où la rhétorique des images vient relayer le discours des textes. L’iconographie musicale, qui est une branche à part entière de la musicologie, n’existe pas en tant que discipline constituée chez les historiens de l’Antiquité, mais pour autant la multiplication des images invite à réfléchir sur la nature de ce corpus . Quelle connaissance les artistes ont-ils des instruments de musique ? Y-a-t’il des distorsions ou des approximations dans la représentation de l’instrument de musique ? Comment les modèles iconographiques circulent-ils de la Grèce vers Rome et de Rome vers les provinces ? L’Antiquité a-t-elle une façon particulière de montrer la musique ? Quelle est l’importance de la musique dans les arts plastiques en tant que marqueur de la culture par rapport aux autres pratiques culturelles ?

Certaines expositions récentes sur les représentations de la musique dans la peinture (Vermeer and music, National Gallery, Londres, 2013, et Art et musique de la Renaissance au baroque à Venise, Montréal, 2013) posent la question de la signification culturelle et sociale des instruments de musique disposés dans les bras des protagonistes ou posés à même le sol. Les travaux de R. Leppert sur la peinture des XVIIe et XVIIIe siècles (The sight of sound, 1992) montrent que les arts figurés peuvent aider à comprendre comment on pensait la musique à telle ou telle époque dans tel ou tel contexte.

Si ce thème de l’iconographie musicale a été largement abordé par les médiévistes ou les modernistes et si plusieurs expositions ont déjà proposé une rencontre entre musique et peinture (autour du portrait du musicien, de la scène de genre, de la nature morte et de l’allégorie musicale), ce sujet n’a jamais fait l’objet d’une analyse globale chez les spécialistes de l’Antiquité dans le cadre d’une réflexion collective. Alors que la documentation figurée est énorme pour le monde antique et que les colloques d’archéologie musicale se multiplient, cette table ronde propose d’intégrer les avancées méthodologiques tant dans le domaine de la musique antique que dans celui de l’iconographie afin de faire dialoguer musique et images et de mesurer la place qu’occupait la musique dans la culture visuelle des Anciens. Cette rencontre propose de décrypter certains documents figurés (connus, rares ou inédits) choisis pour leur valeur pédagogique afin d’ouvrir le débat sur le traitement des images et leur signification.


Télécharger le programme détaillé en PDF.

p
a
r
t
a
g
e
r