Ludwig von Pastor (1854-1928). Professeur, historien des papes, directeur de l’Institut historique autrichien de Rome et diplomate

Category : La recherche
Place and date :

Römisches Institut der Görres-Gesellschaft et École française de Rome

From 02-22-2018 to 23/02/2018

Colloque international

 

 

 

 

 

 

Ludwig von Pastor (1854-1928).
Universitätsprofessor, Historiker der Päpste, Direktor des Österreichischen Historischen Instituts in Rom und Diplomat / professeur, historien des papes, directeur de l’Institut historique autrichien de Rome et diplomate

Ce colloque se concentrera sur la vie et l’œuvre du savant historien Ludwig Pastor (1854-1928). Né à Aix-la-Chapelle, marié à Constanze Kaufmann, fille du maire de Bonn Leopold Kaufmann, il fit des études d’histoire à Louvain, Bonn, Berlin et Vienne puis obtint son doctorat à l’Université de Graz et son habilitation à celle d’Innsbruck, où il fut titularisé en 1887 comme professeur ordinaire dans une chaire d’«histoire générale». En 1901, il fut nommé directeur de l’Institut historique autrichien de Rome. L’empereur d’Autriche François-Joseph Ier l’anoblit en 1916. Après la Première Guerre mondiale, Ludwig Pastor, désormais baron de Camperfelden, fut désigné comme représentant de la République d’Autriche auprès du Saint-Siège. Savant d’une grande réputation internationale, il reçut de nombreuses distinctions, en particulier des doctorats honoris causa, et fut membre de plusieurs académies.

Les multiples intérêts scientifiques de cet historien qui s’était converti au catholicisme portèrent entre autres sur la genèse de la ville de Rome, l’histoire des ordres religieux à la fin du Moyen Âge, l’art de la Renaissance, l’époque de la Réforme, les relations entre l’État et l’Église aux XIXe et XXe siècles. Son œuvre principale, monumentale même et marquée par son orientation confessionnelle, est l’Histoire des Papes depuis la fin du Moyen Âge (de l’année 1305 à la mort de Pie VI en 1799), publiée après des années de longues et intenses recherches dans les sources, notamment à l’Archivio Segreto Vaticano; elle comptait 16 tomes répartis en 22 volumes et a été traduite en anglais, français, italien et espagnol. En la replaçant dans l’Église et la société de son temps, le colloque s’interrogera sur l’importance et la postérité au niveau international de cette œuvre de référence, ainsi que des autres publications de Pastor, dans leur rapport au discours critique de l’historiographie actuelle. Et par là-même, le colloque répondra également à l’intérêt renouvelé du public, en particulier depuis les pontificats des papes Benoît XVI et François, pour l’histoire de la papauté.

 

Télécharger le programme ici.

p
a
r
t
a
g
e
r