La Lucanie entre deux mers. Archéologie et patrimoine

Category : La recherche
Place and date :

Paris

From 11-05-2015 to 07/11/2015

Colloque international

Dans le cadre du programme Émergence(s) financé par la Ville de Paris, en collaboration avec le programme partagé " Le paradigme lucanien " de l'UMR ArScAn, l'École Française de Rome et le Centre Jean Bérard (Naples), l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne organisera à l'automne 2015 un colloque international consacré à la Lucanie " entre deux mers ".

Région antique qui englobe la Basilicate, le nord de la Calabre et le sud de la Campanie actuelles, la Lucanie présente deux versants qui regardent vers la mer Tyrrhénienne et le Golfe de Tarente, avec des cultures matérielles pour partie différentes, mais aussi des circulations que les fouilles des dernières années révèlent toujours davantage. Il n'en reste pas moins que les divisions administratives modernes ont induit beaucoup d'études territoriales aux limites artificielles.

Ce colloque veut donc prendre en compte l'ensemble de la Lucanie, tout en soulignant sa diversité, en confrontant les situations locales sans chercher à en aplatir les spécificités. La Lucanie antique, du fait de sa position et de son histoire complexe, de l'Âge du Fer à l'époque impériale, entre colons grecs et populations italiques, entre empreinte hellénique et " romanisation ", constitue un observatoire privilégié pour penser dans la longue durée les transformations d'un territoire - ou plutôt d'un ensemble de territoires - ainsi que la culture matérielle afférente (ses productions, au sens large).

Peu explorée jusqu'à la seconde guerre mondiale, la Lucanie est une terre de conquête archéologique récente ; depuis une cinquantaine d'années et la création de la Surintendance de la Basilicate d'abord dirigée par Dinu Adamesteanu, les fouilles se sont multipliées et continuent, aujourd'hui encore, à renouveler en profondeur notre perception de cette région antique. L'archéologie de la Lucanie a d'emblée attiré l'attention des chercheurs français, dès le XIXe siècle ; mais c'est surtout à partir des années soixante et soixante-dix du XXe siècle que ceux-ci ont construit et développé une tradition de recherche significative, à travers une série de chantiers emblématiques (Eboli, Garaguso, Laos, Moio della Civitella, Paestum, Sele, Tricarico - et la liste n'est pas exhaustive) et de collaborations scientifiques (Michel Lejeune et les inscriptions de Rossano di Vaglio, ainsi que de nombreux jeunes chercheurs appelés par Adamesteanu et ses successeurs).

Ce patrimoine d'expériences mérite d'être revisité, comme objet historiographique et comme exemple de collaboration internationale, tant pour son bilan et que pour ses perspectives. Si les découvertes récentes sont exposées et étudiées dans les musées et institutions archéologiques de Basilicate, Calabre et Campanie, de nombreuses antiquités de Lucanie sont par ailleurs présentes dans les collections étrangères, notamment à Paris : le Louvre, le Cabinet des médailles et le musée du Petit Palais conservent une série d'objets rapportés de Lucanie par des voyageurs français ou achetés par de riches collectionneurs qui en ont fait don au XIXe s. aux grands musées parisiens. Relire l'histoire de ce patrimoine lucanien à travers le monde permet de revoir les connaissances anciennes à la lumière des acquis les plus récents de l'archéologie de la Lucanie.

Avec le soutien financier de la Ville de Paris, un projet de recherche intitulé " La Lucanie antique :archéologie et patrimoine " a été lancé en 2013 par l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Dans le cadre de ce programme, une équipe de recherche dirigée par A. Duplouy mène un double inventaire des sites archéologiques de Lucanie et des antiquités lucaniennes à Paris. L'objectif est de fournir aux chercheurs un instrument de travail, rassemblant dans une interface dynamique, les informations disponibles sur l'archéologie et le patrimoine lucaniens.

Conjuguant les dynamiques de recherche en cours au sein du programme Émergence(s) et du programme " Le paradigme lucanien ", nous avons souhaité organiser un colloque qui fasse le point de nos connaissances autour de trois axes :

• l'histoire de la recherche (française et internationale) en Lucanie

• les collections lucaniennes en France et dans le monde

• la diversité des cultures matérielles de la Lucanie " entre deux mers "

De manière à donner la parole à des jeunes chercheurs et à pouvoir aborder des études de cas, des ateliers seront inclus dans le colloque, en sus des séances plénières ; l'exposition de posters est également prévue.

Télécharger le programme en PDF

p
a
r
t
a
g
e
r