Bertrand Marceau

marceau.bertrand(at)gmail.com
Membre de troisième année, section Époques moderne et contemporaine
Membre de la section Époques moderne et contemporaine
Docteur qualifié en histoire moderne et contemporaine (2014)
Domaines de recherche
  • Histoire et organisation des ordres religieux
  • Histoire des pratiques archivistiques et paléographie moderne
  • Prosopographie des élites à l'époque moderne
  • Sociologie et direction des organisations
Projets de recherche
  • Thèse de doctorat

Exercer l'autorité. L'abbé de Cîteaux et la direction de l'ordre cistercien en Europe (1584-1651), Paris, Éditions Honoré Champion, « Bibliothèque d'histoire moderne et contemporaine », 2018, 745 p. Avec 17 cartes et 3 tableaux.

Livre issu de ma thèse soutenue le 22 juin 2013 à l'université Paris IV-Sorbonne, sous la direction du Prof. Alain Tallon. Positions de thèse parues dans la Revue Mabillon, t. 85, 2013, p. 298-302, et défense de soutenance parue dans les Annales de Bourgogne, t. 87, 2015, p. 57-63.

Au cœur de la première modernité, Cîteaux, qui est à la fois une abbaye française et un chef d'ordre européen, se trouve confronté aux pouvoirs politico-religieux extérieurs. Malgré l'autonomie croissante des congrégations nationales, Cîteaux demeure un réseau international implanté de la Pologne au Portugal et de l’Irlande à la Sicile. La crainte d'un schisme interne à l’ordre pousse à réformer largement les institutions : face aux ingérences des princes et des cardinaux, les instances dirigeantes se réorganisent pour maintenir le contrôle des établissements cisterciens, qui se comptent par centaines. Incarnant l'unité de l'ordre et réunissant une autorité à la fois fonctionnelle et personnelle, l’abbé de Cîteaux est ainsi à la tête d’une organisation transnationale qui, contrairement à ce qui est généralement avancé dans l’historiographie, conserve au XVIIe siècle la capacité à défendre son autonomie institutionnelle.

  • Projet de recherche post-doctoral

Informer, négocier et représenter un État à l'âge classique. Le prince Rinaldo I d'Este, cardinal protecteur de France en cour de Rome (1645-1672)

À l’époque moderne, et malgré des évolutions parfois contradictoires, la protection devint une institution incontournable de gestion de l’État pontifical, de rapports avec les autres pouvoirs souverains, de contrôle des réseaux ecclésiastiques transnationaux, et de représentation de différentes entités (États, villes, ordres, confraternités, personnes) en cour de Rome. À partir de la figure antique du patronus christianisé se forgea un modèle pérenne de protection cardinalice des États, protection qui perdura transformée jusqu’en 1964 pour la papauté. Interface entre l’Église et l’État, la protection était devenue une fonction progressivement indispensable du fait de l’absence de séparation des deux raisons, religieuses et politiques. Dans ce cadre général, Rinaldo I d’Este illustre le caractère protéiforme de la protection, qui se fonda à l’origine sur son duché mais qui l’en détacha progressivement, au service de la France de Mazarin et de Louis XIV (1645-1672). Si la fonction la plus visible du protecteur était son rôle actif dans la congrégation consistoriale, son rôle d’assistance dans la congrégation consistoriale, sa place dans le Sacré Collège, son action dans la congrégation de la Propagande, c’est le périmètre bien plus large corrélé à la protection qui caractérise la charge de Rinaldo. La raison d’être de la charge de Rinaldo était la plasticité de sa fonction, à l’intersection des différents pouvoirs étatiques et ecclésiastiques, avec la présence et la connaissance des rouages du pouvoir soit formellement (place institutionnelle), soit informellement (réseaux familiaux, religieux, négociations discrètes, etc.). La protection était donnée à qui occupait déjà une solide surface politique, religieuse et financière, afin de valoriser ensuite la fonction institutionnelle supplémentaire de protection.

Publications

Choix d'articles publiés

  • « Difformité et corps monastique : l'intégrité dans l'ordre de Cîteaux au XVIIe siècle », in M. Bubenicek, B. Lemesle et D. Le Page (éd.), L'intégrité : vertu, pratique, atteintes, Besançon, Presses universitaires de Franche-Comté, 2017, p. 201-223.
  • « L'autorité abbatiale au temps de la première modernité. Clairvaux face à la commende (XVe-XVIIe siècles) », in A. Baudin et A. Grélois (éd.), Le temps long de Clairvaux (XIIe-XXIe siècle). Nouvelles recherches, nouvelles perspectives, Paris, Éditions Somogy et Archives départementales de l'Aube, 2017, p. 341-357.
  • « Gouverner l'abbaye de Clairvaux et sa filiation aux XVIe et XVIIe siècles », in A. Baudin, N. Dohrmann et L. Veyssière (éd.), Clairvaux. L'aventure cistercienne, Paris, Éditions Somogy, 2015, p. 124-135.
  • Avec Olivier Poncet, « Henri Drouot, Mayenne et la papauté. L'apport du volume Fondo Borghese I, 636 de l'Archivio segreto Vaticano », Annales de Bourgogne, t. 87-4 et 88-1, n° 348-349, 2015, p. 133-149.
  • « Jésuites et Cisterciens dans la France des premiers Bourbons : un aspect de l'antijésuitisme ? », Chrétiens et sociétés, t. 22, 2015, p. 31-54.
  • « Les interactions institutionnelles dans l'ordre de Cîteaux au XVIIe siècle : la charte de visite », in S. Excoffon, D.-O. Hurel et A. Peters-Custot (éd.), Interactions, emprunts, confrontations (Antiquité tardive – fin du XIXe siècle). Actes du VIIIe colloque international du C.E.R.C.O.R., Saint-Étienne, Publications de l'université de Saint-Étienne, 2015, p. 299-314.
  • « Une fidélité séculaire. L'abbaye d'Obazine et l'ordre de Cîteaux à l'époque moderne », Archives en Limousin, t. 44, n° 2, 2014, p. 60-85.
  • « Entre droit cistercien, droit canonique et droit de l'État : la juridiction de l'abbé de Cîteaux au XVIIe siècle », in P. Arabeyre et B. Basdevant (éd.), Les clercs et les princes. Doctrines et pratiques de l'autorité ecclésiastique à l'époque moderne, Paris, École des chartes, 2013, p. 227-239.
  • « Réforme monastique et consommation de vin à Cîteaux aux XVIe et XVIIe siècles », Cahiers d'histoire de la vigne et du vin, t. 13, 2015, p. 73-91.
  • « Un christianisme pour les élites ? Recherches prosopographiques sur la composition du convent de La Ferté-sur-Grosne (1733-1761) », Mémoires de la Société d'histoire et d'archéologie de Chalon-sur-Saône, t. LXXXI, 2013, p. 41-73.
  • « Le surgissement de la violence. Les mésaventures d'un Louhannais à Rome en 1821 », Mémoires de la Société d'histoire et d'archéologie de Chalon-sur-Saône, t. LXXX, 2012, p. 11-18.
  • « Le pape, le roi et l'abbé. Défendre à Rome l'autonomie de l'ordre ecclésiastique au début du règne de Henri III (1574-1575) », Mélanges de l'École française de Rome. Italie et Méditerranée, t. 123, n° 1, 2011, p. 195-219.
  • « Generalabt Nicolas Boucherat und die Klausur (1604-1625). Überlegungen zur Bedeutung der Klausur bei der Klosterreform », Analecta Cisterciensia, t. 61, 2011, p. 61-78.
  • « Anciens moines contre nouveaux abstinents : l'abbaye de Clairvaux en 1624 », in A. Roullet, O. Spina et N. Szczech (éd.), Trouver sa place. Individus et communautés dans l'Europe moderne, Madrid, Éditions de la Casa de Velázquez, 2011, p. 87-100.
  • « Visite de Port-Royal en 1604 », Chroniques de Port-Royal. Port-Royal dans la Réforme catholique (1602-1627), t. 60, 2010, p. 189-200.


Collaboration internationale

  • Research Associate, All Souls College, University of Oxford, for the project « Literature, Learning, and Social Stratification in Early Modern France », 2014 (dir. : Neil Kenny, Senior Research Fellow, All Souls College, University of Oxford)


Enseignements

  • Paléographie française moderne (1450-1650), M 1, École des chartes, 2014-2015
  • Séminaire de paléographie française intermédiaire, École des chartes, 2014-2015
  • Séminaire de paléographie française avancée, École des chartes, 2014-2015
  • Histoire du Brésil (1500-1850) (52 h), L 5, université Paris IV, 2012-2014
  • Les Européens en Asie (XVIe–XVIIIe siècles), L 3, université Paris IV, 2012-2014
  • Les Européens aux Amérique et en Afrique (XVIe–XVIIIe siècles), L 4, université Paris IV, 2012-2014
  • L'empire de Charles Quint, L 1, université Paris IV, 2010-2011
  • L'Europe baroque. États et relations internationales, L 1, université Paris IV, 2007-2011 et 2012-2014
  • L'Europe baroque. Religion et cultures, L 2, université Paris IV, 2007-2011 et 2012-2014
  • Colles de préparation aux oraux du Capes et de l'agrégation, université Paris IV, 2007-2010
  • Cours d'histoire-géographie de l'enseignement secondaire, Académie de Créteil puis de Versailles, 2005-2007

 

Date d'arrivée 01/09/2016

 

p
a
r
t
a
g
e
r